Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

Explorer de nouvelles pistes. « Les joueurs s’entraînent consciencieusement et dans un très bon état d’esprit. Pourtant, nous sommes assez exigeants avec eux, notamment sur le plan athlétique. À trois semaines du début du championnat, la charge de travail est volontairement lourde. Pour ce deuxième stage, nous avons mis l’accent sur la dimension tactique. Le groupe étant pratiquement similaire à celui qui a terminé la saison écoulée, l’occasion nous est donnée de revoir certaines bases ou d’explorer de nouvelles pistes. »

Peaufiner la préparation. « Il était prévu que nous couplions le match de demain face à Angers à celui de samedi dernier devant Courtrai (3-3). Outre l’objectif tactique de peaufiner la préparation, le but était que chaque joueur puisse disposer de 90 minutes de temps de jeu à travers ces deux confrontations. Les événements de cette rencontre (Cabaye puis Mavuba ont reçu un carton rouge) ont fait que nous n’avons pas pu aller au bout de ce que nous avions prévu. »

Calme plat sur le mercato. « Côté mercato, rien ne bouge. Nous n’avons reçu aucune offre officielle pour nos joueurs. Une chose est sûre, plus les jours passent et plus il sera compliqué de recruter des éléments de valeur supplémentaire à ceux qui compose l’effectif. En toute logique, s’il y a des départs, les prix seront beaucoup plus élevés, à mon avis. »

Moussa Sow travaille dur. « Tant sur le plan défensif qu’offensif, l’intégration de Moussa Sow est assez bluffante. Nous avons l’impression qu’il évoluait déjà avec nous la saison dernière. Il prend beaucoup de plaisir avec le groupe. Lui aussi travaille dur. Il confirme les qualités que nous lui connaissions, à savoir ses aptitudes offensives, son volume, ses courses en profondeur ainsi que sa puissance dans les un contre un. »

Stéphane Dumont (Milieu de terrain du LOSC)

Axer sur l’explosivité. « Il est assez rare de reprendre une saison avec aussi peu de nouvelles têtes dans l’effectif. Pour cette raison, nous possédons déjà des automatismes entre nous. Après avoir beaucoup travaillé physiquement durant le premier stage à Saint-Jean de Luz, notamment sur le plan foncier, nous avons axé cette session de préparation sur l’explosivité. Tout se déroule parfaitement bien, dans la continuité de la saison dernière, avec une ambiance très agréable à vivre au quotidien. »

Dans le vif du sujet. « Même en matchs amicaux, il est toujours important de faire en sorte que l’esprit de compétition soit présent dans nos têtes. Il nous revient de jouer avec la manière et de rechercher un résultat positif. Il est aussi intéressant de pouvoir se mettre dans le rouge afin de ne pas être surpris d’entrée, lorsqu’on démarrera le championnat. Demain, nous aurons à faire à une belle opposition face à cette équipe d’Angers habituée à jouer les premiers rôles en Ligue 2. Nous allons vite entrer dans le vif du sujet. »

« Une préparation, ça se vit avec exigence et travail. La réponse à ces efforts, nous l’aurons lorsque la compétition aura repris, à cours ou à long terme. »
Mickaël Landreau

Mickaël Landreau (Gardien de but du LOSC)

Je connais les lieux. « Je suis originaire de la région, toute ma famille habite ici. Alors autant dire que je connais bien les lieux. Quand je dois passer quelques jours avec mes proches, je reviens près de Pornic, une ville qui met tout en œuvre pour accueillir du sport de haut niveau. »

Exigence et travail. « Dans le groupe, l’ambiance est bonne, tout le monde se connaît, que ce soit au niveau des joueurs, mais aussi du staff. Une préparation, ça se vit avec exigence et travail. La réponse à ces efforts, nous l’aurons lorsque la compétition aura repris, à cours ou à long terme. »

La dynamique est toujours enclenchée. « Au LOSC, tout le monde a conscience de la très belle saison que nous venons de vivre. Nous avons rempli tous les objectifs. Pour ces raisons, la dynamique est toujours enclenchée dans le groupe. C’est forcément un point fort, même si rééditer nos performances de la saison dernière sera un vrai challenge. »

Merci Rudi Garcia, Stéphane Dumont et Mickaël Landreau