Jérémie, bonjour. Comment avez-vous géré les deux dernières semaines ?
Ce n’est jamais évident car on veut bien sûr garder le rythme de la compétition. Mais il s’avère qu’après une période de préparation et deux matchs de championnat, il a fallu soigner quelques bobos pour certaines de nos joueuses. La coupure nous a donc servi à remettre tout ça en ordre de marche. Ensuite, de notre côté, nous avons continué à travailler à l’entraînement avec les filles présentes. On a insisté sur l’animation du jeu offensif.

150925fem01.jpg

Dimanche, vous vous déplacez à Arras, comment abordez-vous ce rendez-vous ?
C’est encore un derby, le deuxième de suite. Il faut s’attendre à un gros match car il y aura de l’intensité. Nous avons aussi beaucoup d’anciennes Arrageoises dans notre effectif. Cette rencontre aura donc une saveur particulière pour elles. Et nous allons affronter une très bonne équipe, pour une belle opposition et la possibilité de tester le niveau général de notre groupe.

Qu’attendez-vous de vos filles lors de ce derby ?
Qu’elles nous ressortent la même prestation que face à Henin-Beaumont (2-0), et surtout pas celle de Metz (4-0) où elles avaient été trop timorées, où le ballon leur brulait les pieds. Je veux vraiment qu’on soit dans le jeu, dans ce qu’on sait faire et ne pas jouer le match dans les têtes avant le coup d'envoi. Je sais que pour celles qui évoluaient à Arras la saison passée, ce sera un moment particulier, mais le discours principal sera d’évacuer toute pression, d’être naturelles et de jouer comme elles en ont l’habitude, sans se soucier du reste.
 


Merci à Jérémie Descamps et bon match aux féminines ce dimanche à Arras.