Jérémie, bonjour. Au moment de tirer le bilan de cette saison, on peut juste commencer par regarder la différence entre vos deux confrontations avec Metz…
Oui, complètement. Ce qui est intéressant pour moi, c’est toute cette évolution de l’équipe depuis le début de saison et notamment par rapport au match à Metz (4-0). Ce jour-là, nous n’avions pas montré le même visage. Sur l’ultime rencontre de ce championnat, nous avons quand même tenu la dragée haute à une équipe messine qui termine première et accède à l’élite du foot féminin. Je note donc une belle progression des filles. C’est sur ce point qu’on doit s’appuyer pour continuer à bosser la saison prochaine.

160527fem04.jpg
 
Quels enseignements tires-tu de cet exercice 2015-2016 ?
Pour une première année sous le blason du LOSC, la pression était énorme et permanente pour les filles, avec ces six descentes en ligne de mire. Dans un championnat "normal", nous aurions été plus tranquille, même si nous avons été le plus souvent du bon côté de la barrière. Finalement, cela démontre que les filles ont été assez régulières dans leurs performances. Je suis très content de ce qu’on a vécu dans l’évolution des structures et du club. Je suis aussi très heureux de ce qu’ont donné les filles, je pense aussi à leur investissement personnel. Car il faut rappeler qu’elles bossent tous les jours, ce qui leur impose des contraintes. Elles ont malgré tout réussi à produire un travail très sérieux et ont connu une progression énorme. Je leur tire mon chapeau.
 

"Je ne me fais pas de souci, il y aura encore une très belle équipe féminine au LOSC en 2016-2017 !"

160527fem02.jpg 

Ton analyse sur cette opération maintien réussie ?
Le contrat a été rempli, à savoir d’aller chercher ce maintien. Sur la première phase, on a joué à domicile contre des équipes un peu moins fortes, entre guillemets. Ce qui nous a permis de faire le plein de points à la maison. Dans la seconde partie, la balance s’est un peu équilibrée et on a su aller grappiller des points à l’extérieur qui ont fait du bien au moral des troupes, car on n’a pas gagné non plus tous nos matchs chez nous. C’est ce qui a fait la différence au final pour conserver notre place en D2, avec aussi l’état d’esprit affiché. J’ai senti une évolution après la trêve hivernale. Tout le travail du début de saison a payé et j’ai retrouvé un groupe différent mentalement, physiquement et au niveau de la confiance. J’ai vraiment noté une belle progression, il est important de le souligner.
 
Il va maintenant falloir préparer la prochaine saison…
On va continuer à travailler avec ce groupe, même si malheureusement, certaines vont nous quitter comme Julie Machart ou Caroline Gracial. D’autres vont nous rejoindre, il faudra les intégrer au mieux au sein de notre collectif. On va bosser dans ce sens. Le club met les moyens pour qu’on recrute de très bonnes joueuses, à l’image de Jana Coryn. Je ne me fais pas de souci, il y aura encore une très belle équipe féminine au LOSC en 2016-2017.
 
Merci Jérémie Descamps et rendez-vous pour la reprise, fin juillet.

160527fem03.jpg