Floriane Azem (gardienne de but, arrive d’Hénin Beaumont)

« C’est une jeune gardienne, elle a joué une demi-saison en D1 avec Hénin, puis une complète en D2 où elle a réalisé de bonnes prestations. Je la connais bien puisqu’elle a fréquenté le Pôle Espoir de Liévin. Elle a même débuté en section avec moi, avant de basculer vers le pôle. Je l’ai vu évoluer, je connais parfaitement sa mentalité. Ça va nous permettre d’avoir une deuxième gardienne de haut niveau pour instaurer une concurrence saine entre Céline (Musin) et elle. Elle va apporter un plus de par cette concurrence. En résumé, c’est une future très bonne gardienne et on sait ce qu’elle est capable d’apporter dans une équipe. »

160705Azem01.jpg
 

Marine Dafeur (défenseuse, arrive de l’EAG)

« Je la connais également très bien puisqu’elle est issue du Pôle Espoir. Son parcours est assez atypique car avant de rentrer au pôle, elle n’était pas très connue. Puis elle s’est fait un nom et a grimpé comme une flèche pour très vite atteindre le haut niveau, à Hénin et Guingamp. Ce qui lui a permis de connaitre ses sélections nationales. Elle a donc grandi très rapidement. C’est une gauchère, capable de jouer latérale ou au milieu. Elle peut occuper tout le couloir dans différents systèmes de jeu, ce qui est intéressant pour moi. Par contre, elle revient de blessure et elle devrait pouvoir reprendre progressivement le travail avec le ballon au mois d’août. Elle ne sera peut-être pas prête pour le début du championnat. »

160705Dafeur01.jpg
 

Maud Coutereels (défenseuse, arrive du Standard de Liège)

« Elle compte soixante sélections avec la Belgique et possède un très beau palmarès. Elle a donc une énorme expérience. C’était un point important pour nous défensivement d’apporter de la qualité, mais aussi de l’expérience à nos jeunes joueuses qui ont encore besoin d’être sécurisées par quelqu’un derrière. Elle va amener un peu de sérénité et je pense qu’elle va tirer les autres défenseuses vers le haut. Elle est venue pour le projet D2 et pour travailler sérieusement afin de préparer une équipe compétitive pour l’avenir. Et l’avantage des joueuses belges est qu’elles ont une mentalité différente, avec une grosse envie de gagner. »

160705Coutereels01.jpg
 

Silke Demeyere (milieu de terrain, arrive de Lierse)

« Elle aussi est internationale belge, même si elle n’a pas autant de capes que Maud. Mais elle est beaucoup plus jeune. C’est une gauchère qui joue milieu offensif gauche, voire dans l’axe. Elle a un gros volume de jeu et je pense qu’elle peut évoluer dans d’autres registres de l’entrejeu. Techniquement, c’est énorme, elle est intelligente dans ses déplacements, elle est toujours en mouvement, présente à la dernière passe. Malgré son petit gabarit, elle met beaucoup d’abnégation dans les contacts ou les duels. C’est une joueuse complète avec un super pied gauche qui va amener un petit plus de jeu vers l’avant et de percussion. »

160705Demeyere01.jpg
 

Caroline La Villa (milieu de terrain, arrive de l’EAG)

« Elle a de l’expérience en D1 que ce soit avec Guingamp ou Montpellier notamment. Elle a connu des sélections en Équipe de France B et vient d’être sacrée Championne du Monde Militaire. Très à l’aise techniquement, elle va nous apporter de par son tempérament de gagnante et un mental fort. Elle va nous apporter ce petit plus mental qui parfois nous manquait dans certains matchs. Elle vient pour jouer comme milieu de terrain défensif. Elle possède un très bon profil général par rapport à ce poste-là. »

160705LaVilla01.jpg
 

Jana Coryn (attaquante, arrive de Lierse)

« Elle vient de terminer meilleure buteuse du championnat belge et était nommée pour le titre de meilleure joueuse. Cette internationale belge pèse énormément sur une défense. Elle va très vite, est toujours dans la demande. Elle est attirée par le but. C’est vraiment quelqu’un qui a pour objectif de marquer. Elle est aussi capable de travailler dans un collectif, de se proposer comme point d’appui pour faire évoluer un bloc. C’est une joueuse assez complète qui a une grosse caractéristique, de par son volume de jeu et sa manière de peser sur une défense. Cela nous fait une belle colonie belge. C’est le hasard, on l’avait observée sur des vidéos. On est allé voir des matchs de Lierse, c’est de cette façon qu’on a repéré Silke Demeyere. »

160705Coryn01.jpg
 

Héline Pégoraro (attaquante, arrive de Saint Amand)

« On la suit de loin depuis une ou deux années. J’ai eu la chance de la côtoyer sur certains concours à Liévin. C’est une joueuse du coin qui possède de grosses qualités d’attaquante. Je pense qu’en venant chez nous, elle va passer un palier dans sa progression. J’en suis persuadé car ses qualités de base sont très intéressantes, tout comme sa mentalité. Cela nous fait aussi plaisir de récupérer des joueuses de notre région. Elle peut prétendre à devenir une sérieuse candidate au sein de cette équipe. Elle est capable de participer au jeu, de se projeter vers l’avant, de garder le ballon, de marquer des buts. Ce sera un apport supplémentaire pour l’équipe et au niveau de la concurrence, ce n’est pas négligeable. »

160705Pegoraro01.jpg
 

Du mouvement dans le sens des départs

« Caroline Gracial a joué son dernier match contre Metz. On l’adore et on a beaucoup de respect pour elle. Venir de Limoges chaque semaine pour jouer, il faut le faire. Elle nous a apporté de par ses buts importants. C’est un crève-cœur pour nous de la voir arrêter. Ensuite, c’est une petite surprise de perdre Julie Machart, elle a fait son boulot, avec 13 buts en arrivant au mois de janvier. On la remercie et on aurait aimé construire avec elle, mais on comprend aussi son choix de par sa vie familiale. On veut l’équilibre des choses et l’éloignement était difficile mentalement. Elle a fait le choix de repartir pour se rapprocher de son conjoint.

160705gracial01.jpg
 
Hilary Damman ? Je comprends son départ car le projet proposé était différent la concernant par rapport à cette année. Je lui souhaite toute la réussite possible. Ludivine Willems a quant à elle voulu nous quitter car elle faisait beaucoup de kilomètres, une très bonne éducatrice qu’on aurait aimé conserver. Elle a peu joué cette année et n’a pas réussi à passer le palier que j’attendais d’elle. Mais elle peut trouver sa place dans de très bons clubs de la région. Je luis souhaite de bien rebondir ailleurs. Rachel Robert ? C’est une joueuse qui a énormément donné sous l’ère Templemars. Elle a passé une année difficile car comme Ludivine, le palier était trop haut pour elle. On l’a peu vu sur la fin de saison car mentalement, ce n’était pas évident. Je lui souhaite de trouver un club qui lui convienne. »
 
Merci Jérémie Descamps.