Difficile de ne pas débuter ce débrief’ par un constat mathématique, froid et implacable, celui d’une équipe lilloise qui pointe aujourd’hui à la 17e place du classement de Ligue 1 avec un match d’avance.

Passé cet état de fait, attardons-nous plutôt sur le contenu de cette troisième défaite consécutive. Car hier au Stade Pierre Mauroy, on a vu un LOSC combatif, accrocheur généreux dans l’effort, mais cruellement pris de revers sur ses deux seules erreurs défensives.
« Comme contre Lorient, on ne mérite pas de perdre, d’autant que le contenu était largement meilleur, note Frédéric Antonetti. Les joueurs ont fait preuve de bonne volonté et je pense qu’on aurait mérité de marquer ce second but. Malheureusement, on donne une nouvelle fois le bâton pour se faire battre. »

Mais soyons-en sûrs, si les Dogues conservent cet état d’esprit conquérant, solidaire et pugnace, leur destin ne s’écrira pas dans cette partie du classement cette saison. Et ça, on n’est pas les seuls à le penser…

Un retour au score qui aurait mérité meilleur sort



160921Basa.jpg  

Yves Bissouma, celui qu’on reverra ?

Numéro 33 dans le dos, il a incarné la petite surprise lilloise du onze de départ. À 20 ans, Yves Bissouma vient de plonger dans le grand bain de la Ligue 1. Une aisance technique certaine, une capacité à ratisser des ballons, à se projeter vers l’avant et même à se retrouver en position de frappe. Mais qui est donc ce "box to box" international Espoirs malien arrivé au LOSC l’hiver dernier ? Souvenez-vous, on vous l’a présenté l’été dernier.


160921Bissouma.jpg

Crac, encore un coup sur Bauthéac

À quoi reconnaît-on un joueur qui percute ? À sa propension à provoquer… les fautes. Le simple fait de regarder le visage tuméfié d’Éric Bauthéac après le match suffit à comprendre combien le numéro 11 lillois s’est employé hier. Pas surprenant donc de constater que les trois premiers cartons jaunes toulousains (15’, 20’, 21’) ont été distribués après des fautes sur l’ailier gauche lillois.


160921Bautheac.jpg
 

Expulsé, Frédéric Antonetti précise


Sliti ? C’est parti 

64e minute : Naïm Sliti remplace Éric Bauthéac
- « Premier match au LOSC pour le nouveau numéro 27 », prétendant ceux qui supportent les Dogues
- « Débuts en Ligue 1 pour l’ancien joueur du Red Star », répondent ceux qui suivent d’un œil attentif notre championnat
- « Premier international tunisien de l’histoire du LOSC », répliquent ceux qui s’intéressent à l’histoire de notre club.

 


160921Sliti.jpg