Progressez, même si vous n’êtes pas toujours récompensés

« On a enchainé de bonnes prestations avant la trêve, mais nous n’avons pas toujours été récompensés en termes de résultats. Parfois, l’équipe fut sanctionnée sur de petits détails malgré un contenu toujours intéressant. Que ce soit face au Paris FC (victoire 0-1) ou Caen (1-1), on a senti une belle évolution individuelle et collective. On aspire donc à continuer de faire progresser les garçons, voir si certains joueurs sont en avance sur d’autres et leur permettre de franchir de nouveaux échelons. »


2017 pied au plancher

« Le tirage au sort de la Gambardella ne nous a pas épargnés avec ce déplacement à Amiens. C’est un adversaire de qualité difficile à jouer, surtout chez lui. Ce n’est pas simple de redémarrer la compétition par une équipe comme celle-là. Mais on s’adapte, c’est aussi ce qui fait le charme de cette compétition. Ce sera un match à élimination directe, les garçons y sont préparés. On l’aborde comme une rencontre classique, sauf qu’il s’agit déjà d’un match couperet. D’où l’importance d’être présent tout de suite. »


Le rêve du Stade de France forcément en tête

« On ne va pas se le cacher, toutes les équipes qui démarrent cette compétition ont envie d’aller au Stade de France. Mais nous ne sommes pas programmés pour ça au départ. La Gambardella est une coupe et comme dans toutes les coupes, il est souvent aussi question de chance, de tirage, d’effectif… Plusieurs paramètres entrent en jeu. Je ne mets aucune pression à mes joueurs car je sais qu’ils se la mettront eux-mêmes, ils connaissent les enjeux. Je leur dirai simplement de prendre du plaisir, comme je leur répète à chaque match. »

170103U191.jpg

Le match aller ? Déjà loin

« On connaît déjà l’Amiens SC puisque cet adversaire figure dans notre groupe. Nous l’avions reçu dès l’ouverture du championnat, le 24 août et on l’avait emporté (4-1). Depuis, il s’est passé cinq mois, les effectifs sont certainement différents des deux côtés. Ce sera un match compliqué et les garçons sont prêts. Ils peuvent vivre une belle aventure, mais elle ne pourra se construire que match après match. Chaque chose en son temps. »


100% Dogues, comme Martin Terrier

« Je suis forcément heureux de voir Martin Terrier chez les pros. On l’a vu intéressant dans la maîtrise technique, dans la disponibilité. Maintenant, on aimerait aussi qu’il réussisse à marquer ce premier but pour se mettre en confiance. Il ne lui manque pas grand-chose. À lui de continuer à se montrer dynamique, actif, ne pas avoir peur de tenter des choses. C’est toujours positif de voir des joueurs de la région intégrer l’équipe première. Les supporters s’identifient beaucoup à eux. Alors en plus quand ce sont des garçons agréables humainement et de qualité sur le plan sportif, c’est encore mieux. »

Merci à Stéphane Dumont pour sa disponibilité.

001_9.jpg