Une solide expérience de 119 matchs en D1

 
Native d’Hénin-Beaumont (le 7 juillet 1989), Ludivine Bultel a très jeune (à l’âge de 16 ans) découvert la D1 avec le club de sa ville de naissance, le 4 septembre 2005, contre Montpellier (0-7). Une semaine plus tard, celle qui est capable de jouer au milieu de terrain, comme en attaque, marque son premier but parmi l’élite du football féminin contre Vendenheim (2-0, le 11/09). Au total, elle disputera 67 rencontres de D1 avec Hénin-Beaumont (pour 8 buts).
 
Cette gauchère rejoint ensuite Leers pour deux saisons (2009-2011), avant de retrouver la D1 à Arras (2011-2014, 52 matchs, 20 buts). C’est alors à Rouvroy (D2) qu’elle joue la seconde moitié de l’exercice 2014-2015. Depuis l’été 2015, celle qui comptabilise 2 sélections en équipe de France U20 et 5 chez les U19 défendait les couleurs de Dijon FCO en D2 (29 matchs, 15 buts). Elle aspire désormais à honorer fièrement cette tunique losciste et a confié ses premières impressions à LOSC.fr après avoir assisté à la victoire des filles contre Val d’Orge (3-0).
 
Un projet intéressant pour un retour aux sources
« Je suis très contente de retrouver le contexte d’un club nordiste dans le sens où j’ai été accueillie comme je l’imaginais, chaleureusement. Pourquoi le LOSC ? Car le projet proposé est très intéressant. J’avoue aussi que la D1 me manque énormément et comme je suis de la région, j’avais également envie de me rapprocher de ma famille. »

170109bultel02.jpg
 
La route vers la D1 encore très longue
« J’arrive dans un club qui est premier de D2, tout le monde nous parle de la montée. Il ne faut pourtant pas brûler les étapes, la route sera encore très longue. Maintenant, comme toutes les autres filles, je crois en ce projet et à l’accession possible à l’élite. Je vais déjà m’intégrer à ce groupe et essayer d’y apporter quelque chose. Je suis là pour ça. On verra pour le reste. » 
 
Mettre son expérience au service du LOSC
« J’ai eu la chance de jouer en D1 qui représente un tout autre monde. Je pense qu’on a besoin d’expérience dans un groupe et certaines en ont et apportent ce qu’il faut. L’expérience de l’élite est importante, surtout pour jouer la montée et ensuite y rester. Car le but n’est pas de faire l’ascenseur, mais plutôt de s’installer si l’issue de cette saison nous offre cette possibilité. Le premier pas est d’y aller et le second d’y rester le plus longtemps. »
 
Pas en terrain inconnu dans le vestiaire
« J’ai suivi le parcours des filles durant la phase aller et quand je vois leur match contre Val d’Orge, je ne suis pas étonné de leur première  place du classement. J’ai maintenant hâte de débuter avec les filles, dès mardi pour la reprise de l’entraînement. D’autant que je connais des joueuses de l’effectif : Jessica Lernon, Rachel Saidi, Leila Iloudje, Jennifer Bouchenna. On a joué ensemble à Hénin ou Leers. C’est toujours un plaisir de les retrouver et cela va forcément m’aider pour mon intégration. »
 
170109bultel03.jpg 

Aider l’équipe à grandir
« D’un point de vue perso, j’ai envie d’apporter ce que je peux apporter à cette équipe. Mon poste de prédilection ? Je suis gauchère, je peux jouer milieu offensive gauche ou dans l’axe de l’attaque. Mais je jouerai où le coach choisira de me positionner. Je m’adapterai sans souci. »

Merci Ludivine et bienvenue au LOSC.
 

L’avis de Jérémie Descamps :

 
« On est très content de récupérer Ludivine Bultel car c’est une très bonne joueuse. Elle va nous apporter un plus au niveau offensif. Car on perdu dans notre effectif Mathilde Decool suite à ses blessures. Avoir une joueuse offensive en plus, c’est intéressant. Et Ludivine a évolué au haut niveau, en D1. Elle peut nous apporter un plus dans la vitesse, elle est très offensive et possède un très bon pied gauche. »
 
Dans le sens inverse, Perrine Tentelier a choisi de mettre fin à son aventure avec le LOSC pour raisons professionnelles.