Franck Passi (entraîneur du LOSC)

 

« C’est une nouvelle défaite à la maison, elle me reste en travers de la gorge par rapport à notre première période. On a démarré le match à la 45e minute, c’est un peu trop tard, surtout quand l’adversaire s’appelle Nice. Cette mauvaise série à domicile ? C’est inexplicable car on aborde les matchs de la même manière. On a peut-être davantage de jeu à faire à la maison. Mais ce soir, on donne le ballon à l’adversaire pendant 45 minutes. Et ça nous a coûté deux buts car cela a été une attaque défense durant tout le premier acte. On a eu trop de déchets techniques. »
 
« Maintenant, ça ne m’inquiète pas, on est là pour bosser. Et on a vu la différence entre une équipe qui est 3e et l’autre 13e, ça ressent dans le jeu et la confiance. Pour cette fin de saison, on va s’accrocher pour terminer le plus haut possible. On doit se donner les ambitions de finir dans les dix premiers. Pour cela, il faudra aussi faire tourner la chance en notre faveur à domicile. Aujourd’hui, en jouant tout le match comme on l’a fait en seconde période, on aurait pu espérer obtenir un meilleur résultat. Mais par contre, je le répète, il faut jouer 90 minutes… »

170407REAC02.jpg
 

Lucien Favre (entraîneur de l’OGC Nice)

 
 « On ne va rien lâcher jusqu’au bout. On prépare chaque match pour le gagner et jouer le mieux possible. Aujourd’hui, on a bien maîtrisé la première période, on l’a fait par séquences en seconde mi-temps. Car Lille a mis plus d’intensité dans son pressing. Notre adversaire a tenté de réagir, ce qui est logique. Heureusement, on égalise vite et je pense aussi qu’on aurait pu éviter le but encaissé. Pourquoi on revient ? Parce qu’on essaye toujours de jouer et on sait qu’on a les capacités de revenir. »
 
« Je suis content pour Balotelli qui marque enfin à l’extérieur, et deux fois. On retrouve un peu notre football car il fallait du temps pour assimiler notre changement de système de jeu. Ce soir, on a 70 points, c’est un beau total. Et gagner à Lille n’est pas facile. Ça reste une grande équipe, même si ce n’est pas leur meilleure saison. Les Lillois se sont bien repris depuis 7 ou 8 matchs. On va continuer à prendre les matchs les uns après les autres, avec l’envie de faire du jeu. »
 

Yves Bissouma (Milieu de terrain du LOSC)

 

« On a essayé de tout donner mais on n’a pas pu remporter le match aujourd’hui. Ça s’est joué sur des détails. Je pense qu’on s’est un peu relâché après notre but. C’est le football. On va se remettre au travail pour revenir plus fort. Face à Rennes, il faudra rester solidaires et concentrés, ce n’est pas fini. Il reste encore beaucoup de journées, il faut donc assurer le maintien. Nous serons prêts face à Rennes. »


170407REAC03.jpg
 

Ibrahim Amadou (milieu de terrain du LOSC)

 

« C’est sûr que c’est difficile aujourd’hui. On a trop laissé les Niçois jouer en première mi-temps. Le coach nous avait donné des consignes qu’on n’a pas forcément appliquées. On devait les bloquer dans l’axe pour les obliger à aller sur les côtés, chose qu’on n’a pas su faire en première période. Après la pause, on s’en est bien mieux sorti, bien qu’on n’ait pas eu assez d’occasions pour inscrire ce second but. Le prochain match face à Rennes ? On va travailler pour le remporter, comme à chaque fois. Il faudra être prêt. »


170407REAC05.jpg
 

Sébastien Corchia (défenseur du LOSC)

 

« C’est dommage, je pense qu’on fait le plus dur en ouvrant le score. Mais clairement, nous ne faisons pas une bonne première mi-temps. Après notre but, on les a trop laissés jouer. Après la pause, nous sommes entrés sur la pelouse avec de nouvelles idées. Quand nous sommes allés jouer plus haut, nous avons eu plus d’emprise sur le jeu. Il faut toutefois que l’on soit plus dangereux devant. On est déçu car cela fait longtemps que nous n’avons pas gagné ici. Nous devons continuer à avancer bien que ce soir, ce ne soit pas facile. »

« On avait travaillé des choses à l’entraînement. Nous savions qu’il fallait resserrer les lignes. Mais malheureusement, ce n’est pas ce qui s’est passé en première mi-temps. Je ne comprends pas pourquoi nous ne l’avons pas fait dès le départ. »