Après une entame réussie et séduisante contre le FC Nantes (3-0), forcément, on en redemande. Ce dimanche, c’est un déplacement chez un promu alsacien chauffé à bloc pour son grand retour en Ligue 1 Conforama dans son stade de la Meinau qui est au menu. Si ça s’annonce compliqué pour nos Lillois, les partenaires d’Ibrahim Amadou ont des armes à faire-valoir pour enchaîner sur leur lancée. Pour y parvenir, Marcelo Bielsa a choisi de reconduire tout simplement le onze aligné face aux Canaris. C’est du côté du schéma tactique que se trouve le changement, car Les Lillois vont évoluer à quatre derrière, Amadou remontant d’un cran dans l’entrejeu. Voilà le décor planté, place aux vingt-deux artistes de cette journée.
 

Deux blessés, trois changements en l’espace d’une mi-temps

 
Dès l’entame, les Strasbourgeois tentent de mettre la pression sur le bloc nordiste. À la sortie d’un coup franc de Martin, Saadi arme à ras de terre, Maignan est sur la trajectoire et capte le cuir (9’). Un coup dur intervient alors avec la sortie sur blessure de Mendes, Bissouma le remplace (12’). C’est l’hécatombe dans les rangs lillois puisque Malcuit doit lui aussi laisser ses partenaires sur blessure, Maia fait son entrée (18’). Amadou est donc redescendu d’un cran en défense centrale, Ié prenant place dans le couloir droit. Niveau occasion, sur un corner de Corgnet, la tête de Salmier est hors cadre (25’). Maignan est ensuite à la parade sur un essai d’Aholou (28’). Il est de nouveau là sur une tête de Corgnet (34’). La première occasion lilloise ? Elle intervient sur un centre d’El Ghazi, De Préville ne parvient pas à la convertir (35’). Après une ultime combinaison entre Benzia et El Ghazi, ce dernier étant repris en pleine surface (44’), et une frappe à ras de terre de ce même El Ghazi (45’), fin du premier acte.

170813RCSA02.jpg
 

Les Dogues à dix, De Préville puis Amadou enfilent les gants

 
Les Dogues reviennent sur la pelouse de la Meinau avec la ferme intention de forcer leur destin. Ce sont pourtant les Alsaciens qui se mettent d’entrée en action. Martin vient défier Maignan qui a les gants chauds pour repousser avec autorité sa tentative (47’). L’occasion suivante ? Sur un centre de Lala, Da Costa manque la cible à bout portant alors que le chemin des buts lui tendait les pieds (51’). Le LOSC fait le dos rond face à la déferlante bleue. Sur un centre de Corgnet, la talonnade de Saadi est hors cadre (53’). Dans la foulée, les Nordistes réagissent, la frappe d’El Ghazi trouve Kamara sur sa route (54’). Maignan voit ensuite rouge (64’), comme il y a eu les trois changements, c’est De Préville qui prend place dans les buts. Quel scénario incroyable dans cette partie ! Saadi se présente face à De Préville qui gagne son face à face (72’). Hélas la suivante est fatale, sur un corner, c’est Martin qui expédie le ballon au fond des filets (1-0, 74’). Amadou enfile alors les gants (76’) pour tenter de recoller. Mais rien n’y fait et Liénard double la mise sur pénalty (2-0, 83’). Pire, Grimm corse l'addition d'une frappe lointaine (3-0, 88'). On en reste là… prochain rendez-vous contre Caen, le dimanche 21 août (15h).
 

Feuille de match : RC Strasbourg Alsace-LOSC 3-0 (0-0)

 

Dimanche 13 août 2017, coup d’envoi à 15h
Stade de la Meinau
Arbitre : M. Hamel
Buts : Martin (74’), Liénard (83’), Grimm (88') pour le RCSA
Avertissements : Corgnet (63') por le RCSA, Ballo-Touré (33’), Ié (81’) pour le LOSC
Expulsion : Maignan (64’) pour le LOSC
RC Strasbourg Alsace : Kamara – Lala, Mangane (cap), Salmier (Liénard, 70’), Martinez – Aholou, Martin – Da Costa (Goncalves, 59’), Corgnet (Grimm, 85’), Sacko – Saadi.
Entraîneur : Thierry Laurey     
LOSC : Maignan – Malcuit (Maia, 18’), Ié, Alonso, Ballo-Touré (Kouamé, 38’) – Amadou (cap), Mendes (Bissouma, 12’) – El Ghazi, Benzia, Araujo - De Préville.
Entraîneur : Marcelo Bielsa