La commission juridique de la Ligue de Football Professionnel a auditionné le mardi 6 février les représentants du LOSC et de Marcelo Bielsa.
 
Ce vendredi soir, l’instance a communiqué sa décision et notifié qu’ « aucune infraction aux dispositions de la Charte du Football Professionnel ne devait être retenue à l’égard du LOSC » dans le cadre de sa relation contractuelle avec Marcelo Bielsa et ses adjoints.
 
Aucune sanction n’a ainsi été prononcée contre le club dans cette affaire de prétendu « contrat caché » ; la commission juridique confirmant qu’aucune information ne lui avait été dissimulée contrairement à certaines allégations médiatisées plusieurs semaines auparavant.
 
Cela va dans le sens de ce que le club affirme depuis le début du conflit avec Marcelo Bielsa, à savoir que le LOSC a toujours respecté strictement les règles juridiques applicables.
 
Bertrand Wambeke, avocat du LOSC : « La LFP a été convaincue que le LOSC n’avait jamais eu l’intention de frauder. De son coté, Marcelo Bielsa demandait à ce que le club soit sanctionné, ce qui n’a pas été le cas. Il demandait également à ce que le contrat signé sous seing privé soit reconnu par la LFP ce que la LFP s’est refusée de faire, et il n’y a pas lieu de faire dire à cette décision ce qu’elle ne dit pas. Le seul contrat de travail applicable est le dernier en date à savoir celui homologué par la LFP le 20 juillet 2017. Rappelons que Marcelo Bielsa multiplie les procédures et les demandes depuis le mois de novembre 2017. »


0022.jpg