Les raison de sa venue

« L’idée est de faire le tour des clubs de D1 pour observer dans quelles structures ils évoluent. Et surtout, l’objectif est d’avoir un échange avec l’entraîneur et le staff. Ce qui permet également de les voir dans un contexte différent d’un match. Car légitimement, en fonction du résultat, la discussion peut être différente. Je voulais venir sur une semaine d’entraînement et participer à une journée type au sein de la structure. »
 

Un regard concret sur chaque structure

« J’en tire de riches enseignements. Chaque club a son histoire et aucun ne se ressemble. On y trouve à chaque fois des avantages comme des inconvénients. Certains ont davantage de  moyens que d’autres. J’englobe bien sûr l’aspect financier, mais aussi les moyens humains et structurels. En tout cas, c’est intéressant d’observer comment les clubs évoluent, avec quels moyens ils avancent. Et ça nous permet d’avoir une proximité qu’on ne peut pas forcément avoir le dimanche après les matchs. »

180222diacre02.jpg
 

La découverte du Domaine

« Je n’avais pas encore visité ce Domaine de Luchin que j’avais jusqu’ici vu simplement en vidéo. Je ne suis pas surprise. Ma venue me confirme que c’est un beau domaine, avec des installations de haut niveau. La section féminine du LOSC est jeune et se développe. Au-delà des infrastructures présentes au centre d’entraînement ou au Stadium, mon ressenti est qu’il y a un potentiel humain, avec la présence de personnes qui donnent beaucoup de leur temps. C’est plutôt positif. Maintenant, il faut continuer à faire grandir ce projet, car il y a encore plein de choses à réaliser. »

180222diacre03.jpg
 

Son regard sur cette section féminine du LOSC

« Cette section est née de la fusion du club de Templemars. Je pense que l’avantage du LOSC aujourd’hui, c’est que le club de Templemars est arrivé avec un projet clé en main. Une base très solide existait déjà, comme nous l’ont expliqué Jérémie Descamps et Jules Jean Leplus. Pour le LOSC, démarrer de cette manière, sincèrement, c’est du pain béni. Car je vous assure que je n’ai pas vu ça dans tous les clubs. »

180222diacre04.jpg
 

Son regard sur la première saison en D1

« Ce n’est pas un championnat de portefeuille, même si deux ou trois clubs sont au-dessus du lot. Mais chaque équipe peut y trouver sa place. Je pense également que certains projets de club sont très enviables, au-delà de la place au classement aujourd’hui. Il faut se projeter non pas sur du court, mais sur du moyen terme. Le projet du LOSC est viable. Ça passe quand même par un maintien en première division. Des choses sont encourageantes et les résultats seront là à l’avenir si on donne encore plus de moyens à cette section. »  

180222diacre05.jpg
 

En terrain connue dans le Nord

« Je suis native de Croix, revenir dans cette région est donc toujours un peu particulier pour moi. Le souci, c’est que je ne peux rester aussi longtemps que je le souhaiterais, car j’ai un emploi du temps bien rempli. Il y a des choses que je voudrais faire. Mais je pense que je vais revenir prochainement sur un match, ce qui me permettra de rester une ou deux journées dans la région. »