Quand Yusuf Yazici frappe un coup-franc, c'est non seulement cadré... Et ça accroche souvent la toile d'araignée...