Un choc au sommet

Lille-Lens ? Un derby régional, mais aussi et surtout un match entre deux des équipes les plus en forme du moment. Dimanche, en prime time et en clôture de la 7ème journée, le LOSC, co-leader accueille le RC Lens, troisième. Autant dire qu’on peut difficilement faire mieux en ce moment, question affiche en Ligue 1 Uber Eats. Toujours invaincus en championnat cette saison, les Lillois restent sur deux victoires consécutives. De leur côté, les Artésiens ont gagné 4 de leurs 5 dernières rencontres. Passionnant.

Icon_DIB_130920_10_90.jpg

 

Christophe Galtier invaincu avec le LOSC contre Lens

201014Galtier.pngJoueur du LOSC entre 1987 et 1990, Christophe Galtier a déjà connu l’expérience du choc Lille-Lens pendant ses trois saisons chez les Dogues. Titularisé lors des quatre derbies qu’il a eu à disputer en 1987-1988 et 1988-1989 (le RCL évoluait en D2 en 1989-1990), le désormais coach lillois, toujours titularisé dans ces sommets régionaux, ne s’est jamais incliné face au Racing en Ligue 1. Il affiche deux victoires et deux nuls contre les Sang et Or.

Saison 1987-1988
19 aout 1987 : Lens-Lille 1-1
19 décembre 1987 : Lille-Lens 1-1

Saison 1988-1989
20 août 1988 : Lille-Lens 1-0
11 février 1989 : Lens-Lille 1-2

Saison 1989-1990
Pas de derby du Nord (Lens en D2 cette saison-là)
 

Déjà de chauds derbies au palmarès

Le derby LOSC-RCL ? Ils ne connaissent pas (encore). Aucun Dogue n’a en effet vécu l’opposition face au voisin du Pas-de-Calais. En revanche, nos Lillois ont pour beaucoup déjà côtoyé les chaudes affiches des confrontations locales ou régionales aux quatre coins de l’Europe. Citons par exemple les derbies Panathinaïkos-Olympiakos (Karnézis), Nice-Monaco (Pied), Benfica-Sporting (Sanches), AC Ajaccio-Bastia et Gazélec (André), Saint-Etienne-Lyon (Bamba) ou encore Celtic-Rangers (Weah).

Mais s’il y en a un qui a fait du derby son quotidien, c’est bien Burak Yilmaz. Passé tour à tour sous les couleurs de Besiktas (2006-2008 et 2019-2020), Fenerbahçe (2008-2009) et Galatasaray (2012-2016), le numéro 17 des Dogues a connu une quarantaine de derbies d’Istanbul. Et sous les trois maillots. Autant dire que la pression, il connaît.

Icon_Seskim_hc2_Galatasaray_v_Besiktas_150320 (81).jpg
 

Et du côté des retrouvailles, ça donne quoi ?

En parlant du derby Corse, l’ancien ajaccien Benjamin André y a notamment croisé la route des ex-Bastiais Jean-Louis Leca, mais surtout Yannick Cahuzac, que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue 2.

Tous les deux originaires d’Île-de-France, Massadio Haïdara et Adama Soumaoro ont été formés ensemble à Boulogne-Billancourt entre 2006 et 2008, avant que le premier ne rejoigne le centre de formation de Nancy et le second celui du LOSC.

Quelques années plus tard, non loin de là, Boubakary Soumaré fréquentait le centre de formation du Paris FC en même temps que son ainé, Seko Fofana. Le néo milieu de terrain lensois a ensuite fait la connaissance de Mike Maignan en Équipe de France U18, avant que le portier lillois ne croise la route de Corentin Jean chez les Espoirs.

Sous le maillot tricolore toujours, Isaac Lihadji et le néo-attaquant lensois, Arnaud Kalimuendo ont participé ensemble à l’épopée des Bleuets lors de la dernière Coupe du Monde U17 (demi-finale).

Seul joueur de l’effectif lensois (avec le gardien, Didier Desprez) à être né à Lille, Gaël Kakuta s’apprête à vivre son premier derby LOSC-RCL chez les pros, lui qui a pourtant déjà participé à des derbies régionaux face au LOSC, sous le maillot amiénois (2017-2018 et 2019-2020). Au cœur d’une carrière qui l’a beaucoup vu bouger, il a notamment croisé la route de Burak Yilmaz (Beijing Guoan) avec son ancien club de Hebei China Fortune, en 2015-2016, dans le championnat chinois.
 

35 kilomètres dans un sens comme dans l’autre

Ils sont nombreux, à travers l’Histoire, à avoir enfilé les deux tuniques. Si les plus jeunes se souviennent de Baptiste Guillaume, Pierre-Alain Frau, Philippe Brunel, Nolan Roux, Dorian Klonaridis et Loïc Rémy, citons également Jean-Claude Nadon, Antoine Sibierski, Dagui Bakari, Pascal Nouma, François Brisson, Roger Boli, Pegguy Arphexad, Bernard Lama, Juan Mujica, Jean-Pierre Mottet, Bernard Chiarelli et même les légendes d’après-guerre Guillaume Bieganski et Roger Carré. Quant à Philippe Piette, il est à ce jour le seul joueur à avoir porté les maillots lillois, lensois et valenciennois en première division.

Icon_vmi_080315_08_36.jpg