C’est reparti ! Sur le même rythme

Après une trêve internationale qui aura vu 13 Dogues rejoindre leur sélection, le LOSC réenclenche sa marche en avant et s’engouffre dans une nouvelle série au rythme effréné. Entre la réception du FC Lorient, ce dimanche et le déplacement à Montpellier, le 23 décembre, date de la trêve hivernale, les Dogues ont rendez-vous avec 10 matchs en un mois (!)

Icon_BAP_081120_93_157.jpg
 

Déjà le 8ème match en prime time

Toutes compétitions confondues, ce LOSC-Lorient s’impose comme la 8ème rencontre disputée en prime time cette saison par les hommes de Christophe Galtier. Habitués à l’horaire phare pour un match de football, les Lillois ont déjà joué par deux fois à 21h le jeudi (Prague, Milan), une fois le vendredi (Nantes), à une reprise le samedi (Rennes ) et par trois fois le dimanche (Marseille, Lens, Lyon).
 

Des Merlus en quête de points

Le promu lorientais réalise un début de championnat contrasté. Les Bretons se sont imposés à deux reprises (contre Strasbourg, 3-1 et Reims, 1-3) et incliné par six fois. Devant, il faudra se méfier du duo Wissa-Hamel, auteur à lui seul de 7 des 12 buts inscrits par le FCL cette saison en L1. Au classement, les hommes de Christophe Pelissier sont 17èmes, à égalité avec Nîmes, le barragiste.
 

Trois ans après

Promu cette saison en Ligue 1, le FC Lorient, champion de Ligue 2 la saison dernière, n’a plus affronté le LOSC depuis la saison 2016-2017. La dernière fois que Dogues et Merlus se sont retrouvés face à face, c’était le 4 février 2017 au Stade Pierre Mauroy. Les Lorientais l’avaient emporté d’une courte tête (0-1) grâce à un but de Wakaso. Du LOSC d’aujourd’hui, seul Mike Maignan, Xeka et Adama Soumaoro étaient de la partie. L'ultime victoire lilloise face aux Merlus date quant à elle du 30 avril 2016 (0-1), grace à un but de Rony Lopes.

Icon_vmi_300416_05_27.jpg
 

Jonathan Delaplace retrouve Lille

L’heure sera aux retrouvailles, dimanche pour Jonathan Delaplace. Lillois de 2013 à 2015, le milieu de terrain, 34 ans aujourd’hui, retrouvera le Stade Pierre Mauroy qui l’a vu débuter en Ligue 1 voici maintenant déjà 7 ans. De ce LOSC 2013-2014 qui avait notamment décroché le podium un soir de mai à… Lorient (1-4), ne reste plus qu’Adama Soumaoro.

Mais saviez-vous qu’un autre ancien Dogue compose les rangs lorientais ? Lui, c’est Jean-Marie Stéphanopoli, premier adjoint du coach Christophe Pelissier chez les Merlus et… Lillois lors de la saison 1996-1997. L’ex latéral gauche formé au PSG et également passé par Laval et Amiens, n’a disputé qu’un seul petit match sous le maillot du LOSC.

Icon_bre_170115_01_07.jpg
 

Passe dé' de Yazici, but de Bozok

Du côté des autres retrouvailles, Paul Nardi saluera sans doute avec sympathie Mike Maignan qu’il a notamment croisé chez les Espoirs, mais aussi Benjamin André, côtoyé à Rennes. Le dernier nommé a d’ailleurs assisté par la suite aux premiers pas professionnels d’Armand Laurienté sous le maillot breton.

Pour sa part, Jérémy Pied a été formé avec Thomas Fontaine à l’Olympique Lyonnais avant de croiser la route de Sylvain Marveaux à Guingamp en 2014-2015. Quant à Fabien Lemoine, il a accompagné les débuts professionnels de Jonathan Bamba à Saint-Etienne

Né en France mais devenu international Espoirs Turc, l’attaquant lorientais Umut Bozok a quant à lui évolué aux côtés de Yusuf Yazici chez les U21 de la sélection à l’étoile et au croissant. Les deux ex-partenaires s’entendaient même plutôt bien sur le terrain puisque le premier avait marqué un but suite à une passe du second le 28 mars 2017 face à l’Azerbaïdjan Espoirs, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2U21 2019.
 

D’Amalfitano à Landreau

De Morgan Amalfitano à Jean Vincent, en passant par Johan Audel, Gianni Bruno, Anthony Garcia, Mickaël Landreau ou Alain Le Roux, ils sont une dizaine à avoir porté les maillots lillois et lorientais à travers l’histoire, que ce soit comme joueurs ou comme entraîneurs.

Icon_oap_160207_01_02.jpg