CHRISTOPHE GALTIER


 

Quatre absents pour LOSC-ASM

« Pour demain, j’ai le même groupe à ma disposition que face au Sparta, moins Luiz Araujo qui a été victime d’une petite lésion musculaire derrière la cuisse. Je ne récupèrerai donc pas Renato Sanches, Zeki Çelik, ni Jérémy Pied. Leur retour est imminent, mais il y a un tel enchaînement de matchs qu’on doit être très vigilants. On ne peut pas se permettre de prendre de risque pour les prochains matchs. On est dans la réflexion de savoir s’ils peuvent participer à la rencontre contre le Celtic, même si leur blessure est totalement différente. »
 

Un retard à l’allumage ?

« On a connu des débuts de matchs difficiles à Brest et Saint-Étienne. J’ai revu notre rencontre contre Prague, qui était très intense, entre deux équipes très engagées. Mais j’ai trouvé notre première période beaucoup plus rythmée et organisée. Après, il y avait eu 6 changements au départ contre Saint-Étienne, par exemple. Evidemment, ça peut générer un peu de retard à l’allumage. Je travaille là-dessus, j’en parle beaucoup avec mes joueurs et mes préparateurs. Je ne suis pas dans une gestion du temps de jeu par rapport au prochain match. Evidemment que je suis obligé de tenir compte des matchs, mais je tiens surtout compte de l’état de forme et de comment mon groupe récupère après le match du jeudi soir, en mettant la meilleure équipe possible à mes yeux pour être performante contre Monaco. »
 

Le même système face à l’ASM

« Monaco est une très bonne équipe de par la qualité de ses joueurs, qui a une forme physique de haut niveau, qui impose un débat physique dans les courses à haute intensité, les sprints, qui a aussi évolué au niveau de son système de jeu. Elle est performante et agréable à voir jouer. On ne changera pas notre manière d’évoluer Il y a toujours quelques réglages à faire, sur l’animation offensive notamment. Mais aussi des précautions à prendre sur l’organisation défensive, mais non, il n’y aura pas de modification de notre système. »

« L’AS Monaco est une équipe très moderne, avec un entraineur qui vient de Bundesliga, un championnat dans lequel les matchs sont souvent très ouverts. On retrouve ces caractéristiques à l’ASM. Je pars du principe pour que pour avoir le plus de chances de marquer, donc de gagner, il faut jouer, attaquer. Plus que l’adversaire. »
 

Jonathan Ikoné est plus décisif

« Il y a deux ans, Jonathan Ikoné avait fait une saison extraordinaire sans avoir des statistiques importantes, mais il brillait dans sa capacité à casser les lignes. J’en ai discuté avec lui ce matin, car il se trouve dans une semaine où il améliore ses statistiques. Il marque à Saint-Etienne et donne une passe décisive contre Prague. Et ça, c’est une vraie amélioration chez lui. Il doit être plus exigeant envers lui-même pour être plus juste dans le dernier geste. Il a intégré cela. A côté de cette progression, il a un peu de difficultés dans le jeu, quelques fois il est sur un côté, parfois en soutien d’un attaquant. Il faut intégrer tout ça. La première année, sa position était très claire, on jouait un match par semaine. Aujourd’hui, il doit s’adapter en permanence de par l’enchaînement des matchs. Je suis sûr que ça lui servira énormément dans la deuxième partie de saison. »
 

Yilmaz-Yazici ? Une paire complémentaire

« Yilmaz-Yazici ? C’est une paire complémentaire. Après, il y a différentes associations avec l’enchainement des matchs, le calendrier. Quand on aura fini cette série de 10 matchs, il y aura janvier-février qui sera plus aéré. Automatiquement il se décantera une association au niveau de l’attaque. On sera sur la performance et l’état de forme. Je suis convaincu que Yusuf et Burak peuvent être performants ensemble. »

 

DOMAGOJ BRADARIC


 

LOSC-Monaco ? Un match ouvert

« Jeudi soir contre Prague (2-1), l’atmosphère était fantastique. C’est une très bonne chose pour le club et pour nous, joueurs d’avoir gagné. Et je pense très sincèrement que cette qualification est méritée. Maintenant, place à Monaco, une équipe qui a bien débuté la saison, qui joue un bon football. Ce sera une elle opposition à la maison, où nous sommes toujours invaincus. Je pense que ce sera aussi dur pour nous que pour eux. Ce sera certainement un match ouvert, avec beaucoup de transitions, de projections, car c’est leur façon de jouer. Mais ce sera à nous d’être intelligents et malins pour éviter de subir ça. »
 

Un beau football, avec de l'intensité

« C’est vrai qu’on a beaucoup de matchs. Mais pour moi, ce n’est pas un problème. Alors oui, il peut y avoir de la fatigue, mais le plus important est de tout donner quand on joue. On fera les comptes à la fin. Mis à part le match à Brest et la première période contre Saint-Étienne, nous avons toujours produit un beau football, avec beaucoup d’intensité. » 
 

Je peux mieux faire

« C’est ma deuxième saison ici, même si je n’ai pas pu terminer la première à cause du Covid-19. Sur un plan individuel, je pense que je suis meilleur mais que je peux encore faire mieux et atteindre un niveau supérieur d’ici la fin de saison. Je pense que je dois progresser à tous les niveaux, même sur mes points forts, je dois les renforcer pour m’améliorer. »