Pentagone_8.png LE CONTEXTE

Si tous les matchs valent trois points, certains font clairement figure de tournants dans une fin de saison qui entre peu à peu dans sa dernière ligne droite. Le choc Monaco-LOSC est de ceux-là. Leaders depuis six semaines maintenant, les Lillois se rendent chez des Monégasques plutôt en forme en 2021. Leur objectif ? Il est double : effectuer un grand pas vers le podium tout en écartant un concurrent direct. Mais pour ça, il ne faut pas perdre sur le Rocher.

Icon__DSC5191.jpg
 

Pentagone_3.png LE MATCH

Comme on pouvait s’y attendre, la partie prend la forme d’un combat tactique entre deux formations joueuses mais bien organisées. Depuis la tribune où il est contraint de suivre les débats pour cause de suspension, Christophe Galtier voit son équipe, d’abord timide, mettre peu à peu le pied sur le ballon. À l’entrée de la surface, Weah déclenche une vicieuse frappe. Lecomte repousse dans les pieds d’un Bamba tout aussi surpris. Dommage (12’). L’ASM reste à l’affut du moindre faux pas lillois. Suite à une mauvaise relance, le ballon revient sur Ben Yedder qui ajuste Maignan à bout portant. Heureusement, son but est refusé pour une position de hors-jeu (12’). Voyons-le comme un avertissement sans frais pour un LOSC globalement dominé en termes de possession de balle. Les Lillois se montrent toutefois les plus dangereux. Du gauche, Weah alerte à nouveau Lecomte (30’). Ce sera la dernière tentative d’un premier acte plutôt pauvre en occasions franches.

Le scénario reste tout aussi timide après la pause. L’intensité dans les débats est toujours aussi élevée, mais ni les Monégasques, ni les Lillois ne parviennent à se montrer dangereux. Aucune occasion ne vient animer ce match très/trop tactique et fermé. Luiz Araujo et Xeka font leur entrée pour les 20 dernières minutes, tout comme Burak Yilmaz, qui retrouve la compétition (78’) (voir par ailleurs). Yusuf Yazici et Boubakary Soumaré sont les deux ultimes entrants lillois pour les dernières minutes (89’). Le match aurait même pu tourner à la défaveur des Nordistes dans le temps additionnel. Lancé en profondeur côté droit, Jovetic qui se présente face à Maignan, qui sauve son camp d’un exceptionnel arrêt réflexe du pied (90’+2).

Ça n’ira pas plus loin. Dans un match maîtrisé mais totalement verrouillé du début à la fin, Lillois et Monégasques se quittent dos à dos.

Icon__DSC4851.jpg

 

Pentagone_4.png LE MOMENT

78ème minute. Eloigné des terrains depuis plus de deux mois, Burak Yilmaz effectue son retour à la compétition. Une bonne nouvelle pour le LOSC en vue de la fin de saison. Le Kral remplace Jonathan Ikoné pour la fin de partie, apportant à son équipe toute son expérience sur le devant de l’attaque pour les dernières minutes.
 


Pentagone_8.png L'HOMME

À quoi reconnaît-on un (très) grand gardien ? À sa capacité à sortir un arrêt, un seul, au bon moment. Celui de Mike Maignan, à la 92ème minute d’un match jusqu’alors fermé à double tour, permet à son équipe de prendre un point en Principauté. Face à Jovetic, excentré, il s’impose d’un arrêt du pied. Bravo !

Icon__DSC4755.jpg
 

Pentagone_3.png LA STAT

16 comme le nombre de clean sheets réalisés par le LOSC cette saison. Seul le PSG (17) fait actuellement mieux en Ligue 1.


Pentagone_6.png LA SUITE

Une affiche à l’extérieur en chasse une autre pour les Dogues. Dès mercredi (coup d’envoi à 17h45), le LOSC sera en déplacement au Parc des Princes pour y défier le Paris Saint-Germain dans le cadre des 1/8èmes de finale de la Coupe de France. Dimanche prochain (17h05), les Lillois accueilleront Nîmes au Stade Pierre Mauroy avant la trêve internationale.
 


Pentagone_7.png la feuille de match
langfr-800px-AS_Monaco_FC.svg_.png AS MONACO - LOSCLOSC_0.png0-0 (0-0)

29ème journée de Ligue 1 Uber Eats - Saison 2020-2021
Dimanche 14 mars, 17h05 - Stade Louis II (huis-clos)

Arbitre : Mme Frappart

Buts : X

Avertissements : Tchouaméni (16'), Disasi (51'), Sidibé (82') pour l'AS Monaco ; Sanches (35'), André (82'), Araujo (82') pour le LOSC

Monaco : Lecomte – Disasi (Sidibé, 75'), Maripan, Badiashile – Aguilar (Fabregas, 75'), Tchouaméni, Fofana, Caio Henrique – Volland, Ben Yedder (cap.) (Jovetic, 75'), Golovin (Diop, 68')
Entraîneur : Niko Kovač

LOSC : Maignan – Çelik, Fonte (c.), Botman, Reinildo – Bamba, Sanches (Xeak, 69'), André (Soumaré, 89'), Weah (Araujo, 69') – David (Yazici, 89'), Ikoné (Yilmaz, 78')
Entraîneur : Christophe Galtier