Pentagone_8.png LE CONTEXTE

Il fallait gagner. Une dernière fois. Passer à tout prix, même par un trou de souris, dans ce qui s’annonçait comme l’un des rendez-vous les plus importants de l’Histoire du LOSC. Privés de feu Vert face aux Stéphanois (0-0) le week-end dernier, les Lillois n’avaient pas le choix. Pour être sacrés tout en s'offrant le luxe de ne pas regarder dans leur rétro, les hommes de Christophe Galtier – sans leur capitaine José Fonte, (suspendu) – devaient prendre les trois points à Angers, au cœur d’une soirée très attendue.
 

Pentagone_3.png LE MATCH

Sur le terrain, les mines lilloises sont concentrées et relâchées à la fois, comme préparées, programmées à écrire l’Histoire malgré un contexte stressant. Yilmaz (4’) puis Yazici (7’) règlent la mire, David l’ajuste. Servi plein axe par Sanches, l’attaquant canadien gagne son face à face à l’entrée de la surface et ouvre le score (0-1, 10’). L’entame est idéale, mais la méfiance reste de mise. En face, les Angevins sont délestés de toute pression et prennent des initiatives, s’octroyant même la possession du ballon. Mais les Lillois aimeraient se mettre à l’abri. Alors ils continuent d’attaquer. Au terme d’une longue phase de jeu, Jonathan David est trouvé dans la surface, il fait la première touche avant d’être emporté par Bernardoni. Penalty… Que Burak Yilmaz transforme en douceur juste, avant la pause (0-2, 45’+1). Le break est fait, le LOSC est à 45 minutes d’un immense bonheur !

Icon_DIB_3134.jpg

Dès lors, que faire ? Gérer l’avantage ou continuer d’attaquer ? Les Lillois optent d’abord pour la seconde option. Sanches enlève trop sa frappe après un puissant rush côté droit (48’). Puis ce sont les Angevins qui montrent les crocs. Fulgini teste la vigilance d’un Maignan (60’) impeccable et auteur. Puis c’est au tour de Thomas de faire passer un léger frisson dans le dos de tous les supporters lillois suite à un coup de tête heureusement non cadré sur coup franc (63’). Mais il ne pouvait rien arriver à ce LOSC-là, magnifique et souverain, malgré un but anecdotique de Fulgini au bout du temps additionnel (90'+2, 1-2). On n’ira pas plus loin. Le coup de sifflet final vient officialiser un titre mérité.

Tout ce dont nous rêvions, c'était de (re)voir Lille champion. Maintenant, c’est fait ! Le LOSC est le nouveau roi de France. Ce titre en forme « d’exploit exceptionnel », comme l’a qualifié Christophe Galtier vendredi en conférence de presse, le LOSC l’a bâti pierre par pierre, porté malgré le contexte sanitaire par tout un peuple privé de stade mais pas de ferveur. De Luchin à l’aéroport de Lille-Lesquin, en passant par le Stade Pierre Mauroy, une véritable vague rouge à hissé ces dernière semaines son équipe jusqu’au sommet de la montagne. Triompher était notre destin et les Dogues l’ont accompli pour nous, POUR VOUS ! Aujourd’hui, ils sont CHAMPIONS 4 YOU !
 

Pentagone_4.png LE MOMENT

22h47 : Les trois coups de sifflet de M.Bastien claquent dans l’air comme une délivrance. Sur le terrain, un cri rauque s'élève, une equipe exulte. À 500 kilomètres de là, toute une région explose. Le LOSC est champion ! Sur la carte de France comme au classement, Lille est en tout en haut et le restera ! Après 1946, 1954 et 2011, nos Dogues viennent ajouter 2021 au panthéon du club aux quatre lettres. Pour l’éternité.

 

Pentagone_5.png L'HOMME

Jonathan David. Il restera dans l’histoire comme le (premier) buteur du titre 2021, celui qui a ouvert la voie à la concrétisation d’un immense travail collectif de toute une saison. Il était 21h10 quand Jonathan David a fait trembler les filets angevins avec le flegme qu’on lui connaît, servi sur un plateau par un Renato Sanches perçant les lignes comme personne. Ce but, le tout premier de la soirée en Ligue 1, a placé les Dogues sur la route des étoiles. Lille y a filé. Tout droit.

Icon_DIB-230521-10-46.jpg
 

Pentagone_5.png LE TWEET


  

Pentagone_7.png la feuille de match
RVB_Angers_SCO-Couleurs_FondBLANC.pngANGERS SCO - LOSCLOSC_0.png1-2 (0-2)

38ème journée de Ligue 1 Uber Eats - Saison 2020-2021
Dimanche 23 mai 2021, 21h - Stade Raymond Kopa

Arbitre :
M.Bastien

Buts : David (10'), Yilmaz (45'+1 sp) pour le LOSC ; Fulgini (90'+2) pour le SCO

Avertissements : Sanches (75'), Çelik (78') pour le LOSC

Angers SCO : Bernardoni – Manceau, Pavlovic, Thomas (c.), Capelle (Cho, 81') – Cabot (Thioub, 57'), Bobichon, Fulgini, Mangani, Pereira Lage (Doumbia, 57') – Diony (Bahoken, 66')
Entraîneur : Stéphane Moulin

LOSC : Maignan – Çelik, Djalo, Botman, Reinildo – Sanches (Araujo, 82'), André (c.), Soumaré, Yazici (Bamba, 67') – Yilmaz (Xeka, 82'), David (Ikoné, 90'+1)
Entraîneur : Christophe Galtier

C4Y_carre.jpg