Pentagone_8.png LE CONTEXTE

Du soleil, des maillots rouges plein les tribunes et cette ambiance, ces chants qui nous manquaient tant. Le football populaire est enfin de retour dans les travées de l’arène villenovoise pour un LOSC-OGC Nice au parfum de retrouvailles. Celles d’un public avec ses Dogues d’abord, mais aussi celles d’un entraîneur, Christophe Galtier, avec son ancienne maison, tandis que le nouveau coach lillois, Jocelyn Gourvennec, fête sa 200ème sur un banc de Ligue 1.

Icon_MM1_2268.jpg
 

Pentagone_3.png LE MATCH

Côté terrain, tout ne se passe pas vraiment comme prévu. D’entrée, Dolberg ouvre le score à bout portant après un double arrêt de Jardim sur sa ligne (1’, 0-1). Dans la foulée ou presque, Boudaoui accroche la lucarne du gardien brésilien depuis l’entrée de la surface, plein axe (5’, 0-2). Début de match cauchemardesque pour les Dogues qui ne tardent pas à réagir en jouant un cran plus haut, à se montrer plus incisifs sur chaque ballon. Très vite, les situations se succèdent aux abords de la surface niçoise, sans toutefois parvenir à créer l’étincelle nécessaire. La possession est à l’avantage du LOSC. Ça presse, mais l’OGCN ne plie pas. Le club azuréen parvient même à tripler la mise par l’intermédiaire de Gouiri sur penalty (0-3, 45’+4).

Au retour des vestiaires, David remplace Ikoné (46’). Tandis que le coup-franc direct et plein axe de Burak ne passe pas loin du cadre (52’), la reprise de David au second poteau ne l’accroche pas davantage (55’). En face, Dolberg monte plus haut que tout le monde sur corner et porte la marque à 0-4 (64’). Lihadji et Amadou sont alors lancés dans la bataille, avant que Bamba ne soit à la conclusion d’un joli mouvement en triangle avec David. Benitez est malheureusement sur la trajectoire de sa frappe (77’). On n'ira pas plus loin. Le LOSC s'incline à domicile.

Icon_MM1_2309.jpg

 

Pentagone_4.png LE MOMENT

62ème minute. Jamais facile d’effectuer ses premiers pas sous un nouveau maillot lorsque l’équipe est menée au score. C’est pourtant cette expérience forcément formatrice qu’a vécu par Amadou Onana. Le nouveau milieu de terrain lillois a participé à sa première rencontre avec le LOSC en disputant la dernière demi-heure en position de milieu de terrain axial, en remplacement de Yusuf Yazici.

Icon_MM1_2343.jpg

 

Pentagone_6.png LA SUITE

Samedi prochain (21h), les Dogues iront défier l'AS Saint-Etienne à Geoffroy-Guichard pour le compte de la 3ème journée, avant de retrouver le Stade Pierre Mauroy le week-end suivant face à Montpellier.
 


Pentagone_7.png la feuille de match
LOSC_0.pngLOSC – ogc nice 1200px-Logo_OGC_Nice_2013.svg__2.png 0-4 (0-3)

2ème journée de Ligue 1 Uber Eats - Saison 2021-2022
Samedi 14 août 2021, 21h - Stade Pierre Mauroy (30 144 spectateurs) - temps très ensoleillé


Arbitre : M.Brisard

Buts : Dolberg (1', 64'), Boudaoui (5'), Gouiri (45'+4 sp) pour l'OGC Nice
Avertissements : Atal (20') pour l'OGC Nice ; André (45'), Yazici (55') pour le LOSC

LOSC : Jardim – Çelik, Fonte (c.), Botman, Reinildo – Ikoné (David, 46'), Yazici (Onana, 64'), André, Bamba – Yilmaz, Weah (Lihadji, 64')
Entraîneur : Jocelyn Gourvennec

OGC Nice : Benitez – Atal (Lotomba, 66'), Todibo, Dante (c.), Bard – Boudaoui (Maolida, 57'), Lemina (Thuram, 73'), Rosario, Kluivert – Gouiri, Dolberg (Ndoye, 66')
Entraîneur : Christophe Galtier

E8wbgGWXoAMTXIn.jpg