Jocelyn Gourvennec

Beaucoup de dynamisme

« Cette équipe de Salzbourg possède un style qu’elle garde tout le temps, depuis plusieurs saisons. Elle est très clair dans ce qu’elle veut faire. C’est une équipe très technique et dynamique, qui presse beaucoup. Il y a énormément de vitalité, il faudra qu’on soit très bons pour résister à ça et leur poser des problèmes. »
 

Plus constants, plus forts collectivement

« Je pense que le groupe a de meilleures sensations ces deux dernières semaines, y compris contre Wolfsburg, même si nous n’avions pas pu enchaîner à Lens. Les joueurs ont pris conscience de ce qu’on doit faire de manière régulière. Être plus constants, plus durs, plus forts collectivement. Ce sont ces sensations-là qui reviennent dans nos conversations. » 
 

Un niveau relevé

« On veut continuer, l’équipe a faim. On a plus de régularité, il faut le confirmer à chaque match. Wolfsburg, c’était à domicile, c’était un autre style d’équipe. Là, la configuration sera différente. Pour nous, l’objectif sera de continuer à être équilibré, à jouer en équipe, à être intenses. La Champions League, c’est un niveau relevé. Ce sera relevé demain face à une équipe qui joue cette compétition chaque saison. A nous de jouer notre jeu et de leur poser des problèmes. »

1_22.png
 

Weah et David ? Des garçons généreux

« Pour Tim (Weah) comme pour d’autres, la polyvalence est un atout. Dans sa progression, son bagage, c’est bien qu’il puisse jouer à plusieurs postes. C’est un joueur extrêmement investi, très généreux, avec une personnalité à part. Il est aussi généreux dans son jeu. On l’utilise pour les besoins de l’équipe, il répond toujours présent. Surement qu’avec l’âge, il se stabilisera à un poste. De son côté, Jona (David) est lancé plus tôt que la saison dernière. Il le montre. C’est un garçon qui est généreux comme Timo Weah, que ce soit sur le terrain ou dans sa personnalité. Il se déplace bien, il fait beaucoup d’efforts et commence à devenir un vrai buteur. »
 

Une équipe qui perd rarement à domicile en Champions League

« On a senti, le staff et moi, que les joueurs avaient besoin d’enchaîner les matchs. De faire un match plein à l’extérieur, ça compte aussi. Le groupe a retrouvé les bonnes sensations. Et ça, il faut le cultiver. Il faut toujours enchaîner. On se prépare pour ça. Ce qu’on peut dire aujourd’hui, c’est que Salzbourg est très solide chez lui en Champions League. Seules quelques équipes comme le Bayern et Naples ont su gagner ici. On a beaucoup d’envie, on veut être un beau challenger contre une équipe qui gagne tous ses matchs. C’est un beau défi pour nous. »

12f48dc5-6383-4dc6-817a-6913e10e88e6.jpg

Timothy Weah

Tout le monde a la dalle !

« Contre Strasbourg (1-2), c’était un match très dur. Nous sommes restés solidaires, c’est ça le plus important. J’ai réalisé l’un de mes meilleurs matchs à titre personnel. Demain ce sera un autre combat, c’est la Champions League, ce sont toujours des matchs de haut niveau. L’équipe est prête. J’ai faim, j’ai la dalle, tout le monde a la dalle. »
 

Un "pote" dans l’équipe d’en face

« Je m’attends à un très bon match demain. Nous allons jouer contre une très bonne équipe de Salzbourg, qui domine son championnat, avec beaucoup de jeunes, de talents. Je connais, notamment Brenden Aaronson, un coéquipier en sélection. Nous n’avons pas encore parlé du match. Je le connais depuis qu’on a onze ans, nous jouons ensemble en équipe nationale depuis que nous sommes jeunes. Nous venons tous les deux de l’Est des États-Unis. C’est vraiment mon pote. »
 

Première en Champions League ?

« Je n’ai encore jamais joué de match de Champions League. Pour moi c’est quelque chose d’incroyable. Depuis tout petit je rêve de ça. Il y a deux ans, on a joué cette compétition, mais à cause d’une blessure, je n’ai pas pu la jouer. Cette fois je suis là. Mon père et ma mère ont toujours beaucoup de conseils pour moi. Je suis content et très excité de faire mes premiers pas en Champions League. »