Carrousel_Billetterie_[LOSC_SEVILLE]_1980x380_0_0.png
 

Un adversaire sur le podium en championnat

Auteur d’un début de saison réussi (4 victoires sur ses 6 premiers matchs, aucune défaite), le Séville FC s’est incliné pour la première fois de la saison, le 3 octobre dernier à Grenade (1-0). Au classement, les Andalous sont troisièmes (17 points) derrière la Real Sociedad, surprenant leader de Liga, et le Real Madrid. Le week-end dernier, les partenaires de Jésus Navas l’ont emporté sur la pelouse du Celta Vigo (0-1) grâce à un but de Rafa Mir.

De leur côté, les Dogues auront à cœur de réagir après leur revers à Clermont (1-0), samedi dernier. Les hommes de Jocelyn Gourvennec restaient sur trois victoires consécutives en Ligue 1 avant de s'incliner en Auvergne.

Icon_BAP_161021_93_143.jpg
 

En Champions League, un groupe serré

Ultra dense, le groupe G de Champions League figure parmi les plus disputés de cette édition. Après une première journée en forme de statut quo ou les quatre équipes se sont toutes quittées dos à dos (LOSC-Wolfsburg, 0-0 ; Séville-Salzbourg, 1-1), la deuxième journée a vu les Autrichiens prendre seuls la tête de la poule suite à leur courte victoire face aux Dogues (2-1). Dans l’autre rencontre, le VfL Wolfsburg et le Séville FC ont fait à nouveau match (1-1). Tout reste donc plus que jamais ouvert.

Icon_DIB-140921-10-47.jpg
 

LOSC-SÉVILLE, DÉJÀ TROIS DUELS

Lillois et Sévillans se sont déjà croisés à trois reprises à travers l’Histoire. Mais comment peut-on aboutir à un nombre de confrontations impair dans des compétitions européennes dont les rencontres vont systématiquement de pair (sauf en finale) ? En 2004-2005, le LOSC et le Séville FC s’affrontent en phase de poules de l’ancienne UEFA Cup. À l’époque, la compétition est organisée via des groupes de 5 clubs, lesquels ne se croisent qu’une seule fois (à domicile ou à l'extérieur, selon l'ordre des matchs). La confrontation entre les deux équipes se déroule donc à travers un match unique, le 15 décembre 2004 au Stadium (victoire lilloise 1-0 lors de la 4ème et dernière journée). Les Dogues termineront d’ailleurs en tête de ce groupe H, devant les Andalous.
 

 

UN AN APRÈS, LA REVANCHE SÉVILLANE

La saison suivante, Lillois et Sévillans se retrouvent, en 1/8èmes de finale de cette même UEFA Cup. Troisièmes de leur groupe en UEFA Champions League, les Dogues sont reversés dans cette compétition. Après avoir éliminé les Ukrainiens du Shakhtar Donetsk en 1/16es (3-2, 0-0), ils sortent face aux Espagnols. Victorieux à l’aller (1-0, 09/03/06) au Stadium grâce à un but de Geoffrey Dernis, ils s’inclinent 2-0 au retour (2-0, 15/03/06) à Sanchez Pizjuan.

Si les Dogues ont remporté chacun de leurs deux matchs à domicile face aux Blanquirrojos, un constat s’impose : quand le LOSC et le Séville FC s’affronte, c’est l’équipe qui reçoit qui gagne à chaque fois.

Icon_lam_090306_01_14_0.jpg
 

Rompus aux joutes européennes

Quatrièmes de Liga la saison dernière et donc directement qualifiés en Champions League, les Blanquirrojos participent à la phase de groupes pour la septième fois de son histoire, la cinquième au cours des sept dernières saisons. Les Andalous se sont d’ailleurs qualifiés pour la phase à élimination directe lors de toutes leurs participations sauf une. La saison dernière, l'équipe de Julen Lopetegui a terminé deuxième du Groupe E derrière le futur champion Chelsea, en récoltant 13 points, soit un de moins que le club anglais. Séville s'est ensuite incliné face au Borussia Dortmund en 1/8e de finale (2-3, 2-2).
 

Le saviez-vous ?

Le Séville FC détient avec six victoires, le record de victoires en UEFA Cup/UEFA Europa League. Les Espagnols ont soulevé le trophée en 2006 et 2007 sous la formule UEFA Cup, puis en 2014, 2015, 2016 et 2020 sous la bannière UEFA Europa League. Personne ne fait mieux en Europe.
 

La Ligue 1 vous salue bien

Quatre joueurs du FC Séville ont déjà évolué en Ligue 1. Si l’ancien Monégasque (2012-2014) et Marseillais (2014-2019), Lucas Ocampos, n’a perdu qu’un seul de ses sept matchs contre le LOSC, l’ex Nantais, Diego Carlos (photo) (2016-2019) n’a pour sa part jamais gagné contre les Dogues (1 nul, 5 défaites). Karim Rekik (OM, 2015-2017) et Jules Koundé (Bordeaux, 2013-2019) ont également évolué dans notre championnat.

Icon_LEM_310319_93_22.jpg
 

Deux anciens Dogues… Qui ne joueront pas

S’il y a bien deux ex-Lillois au Séville FC, aucun ne verra la pelouse du Stade Pierre Mauroy ce mercredi. Le premier, Rony Lopes (Dogue entre 2014 à 2017) est prêté cette saison par le club espagnol à l’Olympiakos. Quant au second, Ibrahim Amadou (Lillois de 2015 à 2018), il n’est pas inscrit sur la liste UEFA.
 

Hier encore, ils étaient Lillois

Outre Ibrahim Amadou et Rony Lopes, trois anciens Dogues ont porté les couleurs du club sévillan : Sébastien Corchia, Simon Kjær et Adil Rami (photo) ont défendu la tunique blanche et rouge, tous après leur passage au LOSC.

Icon_mar_221116_01_14.jpg
 

Lopetegui connait déjà le Stade Pierre Mauroy

À 55 ans, Julen Lopetegui dirige le Séville FC depuis 2 ans. Mais saviez-vous que l’ancien coach du Real Madrid et de la sélection espagnole connaissait déjà le Stade Pierre Mauroy ? En 2014-2015, celui qui était alors à la tête du FC Porto avait affronté le LOSC en barrage de Champions League. Le 26 août 2014, il venait s’imposer face aux Dogues de René Girard (2-0).