Jocelyn Gourvennec 

 

Un match relevé

« Je trouve qu’on a répondu présent dans un match de Champions League avec de l’intensité. Nous avons affronté une équipe forte, qui est l’une des meilleures de Liga. Depuis le début de saison, Seville est redoutable, prend très peu de buts et en marque à tous les matchs. Nous avons vu ce Séville-là, qu’il fallait contenir. On l’a bien fait. On a plutôt bien défendu, notamment sur les côtés. Ils ont moins centré que d’habitude. On prend un point. On en aurait pu en avoir trois si nous avions été un peu plus précis, notamment dans les 20 derniers mètres. On a manqué d’un peu de folie, de tranchant. Nous sommes souvent allés dans ces zones-là, sur les côtés, pour les provoquer en un contre un, pour les pousser à la faute. C’était un match relevé. »
 

Un LOSC qui a beaucoup travaillé

« Tiago Djalo a répondu présent. Il avait Rafa Mir dans sa zone, un attaquant très athlétique, qui fait beaucoup de courses. Il s’est montré à la hauteur dans les duels aériens et au sol, il n’a pas commis de faute. Quant à Amadou Onana, il s’est bien adapté chez nous. C’est un joueur à potentiel. C’était important ce soir avec Benjamin André puis Xeka en deuxième mi-temps d’avoir beaucoup de présence à l’intérieur du jeu face à une équipe qui a peu de déchets. J’ai vu un LOSC qui a beaucoup travaillé, qui était dans l’esprit. »
 

Nous sommes à la bagarre

« Le retour sera un autre match, mais face au même adversaire. D’ici-là, on a d’abord Brest à jouer chez nous. Il faudra bien récupérer, puis il y aura ce rendez-vous au Parc la semaine d’après. On a deux points à mi-parcours, c’est très serré dans ce groupe, mais nous sommes à la bagarre, nous sommes présents. »


Icon_AB1_3048.jpg
 



Amadou Onana