Jocelyn Gourvennec, au micro d’Amazon

« C’est une grosse déception, une grosse frustration. Nous avons raté notre entame de match en étant absent sur notre premier six mètre. Nous avons aussi été en retard à la retombée, en retard sur le centre… Et après, nous avons couru après le score tout le match, c’était un attaque-défense. On a plutôt bien coupé leurs transitions, en usant beaucoup de jeu long. Nous n’avons plus été mis à la faute jusqu’au penalty. On a beaucoup poussé, touché 33 fois le ballon dans la surface, ce qui est beaucoup, mais nous avons été totalement inefficaces pour ramener a minima un point. »

« Le gardien brestois a réalisé des arrêts de grande classe sans lesquels nous n’aurions pas perdu ce soir. On a manqué de sang-froid parfois sur de l’agacement parce qu’on n’y arrivait pas. Et ça, on ne peut s’en prendre qu’à nous même. Nous avons joué trois fois de suite. Le programme était chargé, mais on le savait. En étant mené au score, c’était le pire des scénarios. »

« Si on a pris Hatem dans le groupe et qu’on l’a fait jouer, c’est justement parce qu’il était bien. Il a réalisé une très bonne entrée, en se montrant intéressant dans les décalages. Il aurait dû marquer, il a apporté sa touche technique et sa clairvoyance. Après, bien sûr qu’il manque de rythme, mais il a quand même su servir ses partenaires. Car Hatem n’est pas qu’un joueur de différences, c’est aussi un excellent passeur et un bon joueur collectif. Il aura maintenant 15, tout comme Edon Zhegrova, pour s’adapter à ses partenaires avant Paris. On doit maintenant digérer cette grande déception et la fin de cette belle série. On lâche des points en route, c’est très décevant. Quand on veut jouer le haut de tableau, on doit prendre des points. Il faut rebondir. »


Icon_023746_0369.jpg
 

Benjamin André, au micro d’Amazon

« Je pense que ce but d’entrée nous plombe. Après, on savait que Brest est une équipe joueuse, avec de la vitesse. Forcément, en perdant 1-0, on ouvrait les espaces, mais nous avons eu pas mal de situations qu’on aurait dû mieux négocier. On savait qu’il fallait passer par les côtés. Il y a eu beaucoup de centres, mais il aurait fallu être plus précis dans la finition. Il va maintenant vite falloir réenclencher une nouvelle série. Paris arrive vite à la maison. »