Ça joue pour les Nord-Américains

Si la zone Europe (UEFA) n’est pas concernée par la fenêtre internationale qui s’ouvre cette semaine, il n'en va pas de même pour la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF), qui dispute cette prochaine quinzaine trois nouvelles journées dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Retour (rapide) sur le (long) processus de qualification des nations nord-américaines pour le prochain mondial, qui se tiendra du 21 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar.

Icon_sipausa_27781250_0.jpg
 

éliminatoires pour la coupe du monde : Déjà 14 matchs pour le Canada

Non classé parmi l’une des cinq meilleures nations de la CONCACAF au classement FIFA, le Canada de Jonathan David a d’abord dû passer par une première phase de poules (terminée invaincue et en tête du groupe B devant le Suriname, les Bermundes, Aruba et les Îles Caïmans). Les Canucks ont ensuite dû s’extraire d’un second tour en forme d’élimination directe. Là encore, l’attaquant lillois et ses partenaires ont obtenu leur billet sans trop d’embûches en éliminant Haïti (0-1, 0-3). À l’instar du Panama et du Salvador, eux aussi qualifiés au second tour, le Canada a alors rejoint les 5 meilleures nations CONCACAF au classement FIFA (USA, Mexique, Jamaïque, Costa Rica et Honduras) pour le tour final. Son format ? Une poule unique de 8 nations, soit 14 matchs avec en jeu, un ticket pour la Coupe du Monde 2022 pour les trois premiers et un barrage intercontinental pour le 4ème.

Icon_sipausa_35551670_0.jpg
 

le canada de david devant les usa de weah, d'une courte tête

Après 8 journées riches en suspense, le Canada de Jonathan David pointe en tête du classement avec 16 unités, devant les Etats-Unis de Timothy Weah (15 points). Le Mexique est 3ème avec 14 points pendant que le Panama (14 points) occupe pour le moment la 4ème place synonyme de barragiste. À 6 journées du terme, le Canada est donc pour le moment en passe d’obtenir un billet historique pour le mondial, 36 ans après sa première (et pour le moment unique) participation à une Coupe du Monde, en 1986 (et en attendant sa qualification d’office pour l’édition 2026 qu’il coorganisera avec les Etats-Unis et le Mexique).

Icon_ADI_5056-2.jpg
 

3 matchs décisifs (dont un duel) au programme de nos deux Dogues

Trois nouvelles journées se disputeront donc pendant cette fenêtre internationale. Ce vendredi 28 janvier (2h05, heure française), le Canada de Jonathan David se déplacera au Honduras, l’actuel dernier du groupe, pendant que les USA de Timothy Weah accueilleront le Salvador, l’avant-dernier (coup d’envoi à 1h).

Deux jours plus tard, le dimanche 30 janvier (21h05), les deux « amis » lillois se feront face dans un Canada-Etats Unis forcément décisif dans la course à la qualification, du côté d’Hamilton.

Enfin, nos attaquants lillois disputeront un troisième match international le jeudi 3 février. Cette fois, les Canadiens se déplaceront au Salvador (coup d’envoi à 3h) pendant que les Américains accueilleront le Honduras (1h30).

Les trois ultimes journées de cette phase de poules se tiendront les 24, 27 et 30 mars. L’un de nos deux Dogues pourrait également être concerné par un éventuel barrage intercontinental, si sa nation termine 4ème. Dès lors, il disputerait un nouveau match à élimination directe, le 13 ou 14 juin, contre le représentant de l’Océanie.