Cette blessure sérieuse a été contractée lors du match de l’équipe nationale marocaine face au Burkina Faso à l’occasion duquel Hamza Mendyl était aligné en tant que titulaire. Le LOSC avait pourtant expressément sollicité le staff marocain afin que le joueur ne participe pas à la rencontre. Le club avait justifié sa demande par la transmission de résultats d’IRM attestant de séquelles d’une entorse du ligament croisé antérieur du genou gauche dont souffrait le joueur et alertant sur le risque probable d’aggravement de cette blessure dans des conditions d’entraînement et, qui plus est, de compétition.
 
170406Mendyl1.jpgC’est ainsi en pleine connaissance des risques encourus par le joueur et contre toute considération des recommandations médicales que le staff marocain a choisi de titulariser Hamza Mendyl pour cette rencontre amicale. Une décision peu compréhensible et irresponsable, dont les conséquences se révèlent aujourd’hui graves alors même qu’elles étaient parfaitement évitables. Graves d’abord pour le jeune joueur qui va se voir privé de l’exercice de son métier et éloigné des terrains pour une longue durée et ce pendant qu’il démarrait sa carrière professionnelle avec beaucoup de promesses et d’ambition. Graves ensuite pour le club qui ne peut que constater et subir la perte, pour une période indéterminée, de l’un de ses jeunes talents.
 
Le LOSC va désormais œuvrer pour offrir à Hamza les meilleures conditions de soins et de rééducation. Le club lui souhaite le plus grand courage et le meilleur rétablissement afin qu’il puisse reprendre le plus promptement possible la très belle progression sportive sur laquelle il était engagé.
 
Le LOSC étudie par ailleurs les recours juridiques possibles pour faire constater et réparer le préjudice important subi par le club. Il se réserve ainsi le droit d'intenter toute action utile contre la Fédération Marocaine afin de défendre au mieux les intérêts du club et de ses joueurs.