Le LOSC et Rio Mavuba, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre, d’un destin commun extraordinaire, d’une décennie de victoires, de sourires, d’émotions et de moments inoubliables. Arrivé dans le Nord en janvier 2008, d’abord sous la forme d’un prêt, l’ancien milieu défensif bordelais débarque chez les Dogues avec l’ambition de se relancer après une première partie de saison délicate à Villarreal. Il ne le sait pas encore, mais le jeune homme de 23 ans s’apprête à vivre une longue et formidable épopée sous le maillot d’un club qui, pour toujours, lui collera à la peau.
 
Car cette rouge tunique lilloise, Rio l’a enfilée 369 fois (dont 299 en Ligue 1), il l’a défendue en coupes d’Europe (40 matchs en 6 campagnes), jusqu’en finale (victorieuse) de la Coupe de France (2011), de la Coupe de la Ligue (2016) et le plus souvent, c’est brassard de capitaine chevillé au biceps (de 2008 à 2017) et floqué de son numéro 24 fétiche qu’il entrait sur le terrain, Dogue brodé sur le cœur. 

Coupe-de-France.jpg
 

Une décennie, un seul maillot. Pour tout ça, merci Rio

Pour tout ça, l’histoire losciste de Rio Mavuba était déjà grandiose, assurément marquante. Mais au final, elle fut carrément sublime ! Car en 2011, c’est de ses mains mêmes que furent brandis la Coupe de France, puis le trophée de Champion de France 8 jours plus tard. Une émotion, un frisson, un souvenir que le peuple lillois n’oubliera pas. À jamais, Rio Mavuba restera le capitaine du mythique doublé, le chef de file et aujourd’hui dernier représentant d’une bande de Dogues qui aura marqué notre histoire.
 
Légende du LOSC, Rio Mavuba s’impose aussi comme une figure reconnue, appréciée et hautement respectée du football français. International tricolore à treize reprises, il a notamment représenté le LOSC sous le maillot bleu à la Coupe du Monde 2014. Mais au-delà du joueur de talent, de l’équipier modèle, du leader de vestiaire, Rio Mavuba est aussi un homme, chaleureux, avenant et toujours souriant, généreux aussi quand il est capable par exemple de mobiliser chaque année plusieurs milliers de personnes et les plus grands artistes de la scène française autour de sa fondation en faveur des orphelins de Makala, un quartier de Kinshasa (RD Congo) d’où sa famille est originaire. 

Brassard-Capitaine.jpg
 

Dogue d’hier et de demain

Rio est un symbole de l’histoire moderne de notre club ! Mais s’il quitte aujourd’hui sa région d’adoption, son club et ses supporters avec qui il a toujours entretenu la meilleure des relations, le capitaine losciste n’en reste pas moins un Dogue, un vrai. D’ailleurs, alors qu’il rejoint aujourd’hui le Sparta Prague, ce n’est pas un « adieu » qu’on adresse à Rio, mais un véritable « A bientôt ! » : il est en effet d’ores et déjà acté entre les dirigeants lillois et Rio Mavuba que le joueur retrouvera - au terme de son contrat avec le club tchèque – le LOSC dont il deviendra notamment un ambassadeur. Comme une évidence.
 
À l’heure de se quitter, Rio, nous ne pouvons que t’adresser un immense MERCI. Merci d’avoir été cet extraordinaire capitaine du LOSC, parmi les plus marquants des 70 riches années d’histoire losciste. Bonne chance pour ton nouveau défi sportif, toi qui a toujours été animé par ta passion du jeu et des autres. Et surtout, on te dit donc avec plaisir et impatience : « À bientôt Rio » ! 

#ABientotRio