Rudi Garcia (Entraineur du LOSC)

« Je pense que ce soir, on pouvait gagner comme perdre ce match. C’est une rencontre qui a débuté par une mauvaise première période de notre part. On n’était pas dans ce qu’on produit d’habitude, pas fluides dans le jeu, on perdait tous les duels, en tombant sur une équipe de Bordeaux agressive. On était pourtant prévenu vue la situation des Bordelais. Il est logique qu’ils aient démontré beaucoup d’envie. Après, que le match soit faussé dès l’entame est un peu dérangeant. Mais on a au moins eu le mérite de retrouver notre jeu en deuxième période, d’aller de l’avant et d’égaliser. Sur la fin, comme je le disais on peut perdre le match sur le pénalty de Diabaté, comme on peut le gagner sur la grosse occasion de Jelen. »

« Sur l’action de Micka, il joue le ballon, ça c’est certain. Après, il y a faute et pénalty, là-dessus il n’y a rien à dire. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas pénalty sur celle qui concerne Florent Balmont. Ça arrive de se tromper, tout le monde fait des erreurs : les joueurs, les coachs, les arbitres, ça fait partie du jeu, même si cela nous a scié un peu les jambes. Ce n’est pour autant pas une excuse d’avoir fourni une première période pas digne de notre niveau habituel. J’aurais voulu voir mon équipe jouer un peu plus son jeu en première période. Ça n’a pas été le cas. On n’a pas beaucoup posé le ballon au sol, pas joué en touches de balle limitées, en portant trop la balle et en subissant les duels adverses. Donc, même si on aurait pu égaliser juste avant la pause, on ne pouvait pas espérer grand-chose en continuant à jouer de la sorte. »

« Il a encore fallu composer derrière. Je tiens d’ailleurs à souligner l’excellente prestation de David Rozehnal tout au long du match. Mais on a moins participé sur les côtés aujourd’hui, en amenant peu de centre. Nos latéraux étaient sans doute un peu trop prudents, même si nous évoluions à l’extérieur et que prendre un point à Bordeaux reste un bon résultat. Ça permet presque de grappiller hors de nos bases ce qu’on a perdu samedi dernier face à Sochaux à domicile. »

Francis Gillot (Entraîneur des Girondins de Bordeaux)

« On a bien pesé sur le match face à une bonne équipe de Lille. Il fallait de l’agressivité, de l’impact, on en a fait preuve  On s’est créé trois-quatre occasions intéressantes. Maintenant, on avance, doucement mais sûrement. C’est un match qui va donner confiance à l’équipe. Au-delà du point contre Lille habitué à gagner à l’extérieur, on a quand même montré un beau visage, que ce soit au niveau mental ou technique. On a sorti des ballons intéressants, sur le plan du bloc, on s’est bien comporté en courant et en bougeant ensemble pour attaquer et défendre. C’est tout bon pour l‘avenir. Si on fait n’importe quoi, sans réflexion cotre Lille, on est puni par les joueurs de talent, surtout devant. Ils exploitent la moindre brèche. On n’a justement pas réussi à éviter de faire trop de fautes ou d’erreurs qui leur auraient permis de marquer. On n’a pas concédé beaucoup d’occasions, ça veut dire quelque chose… Le but lillois ? Hazard est un joueur talentueux à qui il ne faut pas laisser trop de liberté. Mais il va tellement vite. On sait qu’il rentre souvent intérieur, seulement voilà, c’est plus facile à dire sur un tableau que sur le terrain. »

Florent Balmont (Milieu de terrain du LOSC)

« Je ne sais pas si le match nul est logique. Mais on a réalisé une très mauvaise première mi-temps. On prend ce pénalty imaginaire et on a peut-être eu du mal à réagir vis-à-vis de cette décision, en subissant trop. On a su égaliser en deuxième période et on aurait même pu marquer en fin de match. Au final, on concède deux pénaltys et on arrache le nul, donc ça passe encore. Sur l’action qui amène le pénalty, j’étais reparti pour me replacer pensant ne pas avoir fait faute du tout. J’ai même la trace sur le tibia puisque c’est moi qui prends le coup. Donc je n’ai pas bien compris ce qui s’est passé… Ensuite on a sans doute manqué de jus pour revenir dans la partie, l’injustice nous ayant fait mal. Maintenant, on n’a pas perdu notre fluidité. Il faut juste qu’on récupère bien pour les prochaines échéances. »

Mickaël Landreau (Gardien du LOSC)

« Ce pénalty vient nous plomber dans ce début de match. Après, certainement que l’enchaînement des compétitions fait qu’on a peut-être été moins dynamiques qu’à l’habitude. Le coach n’était d’ailleurs pas très content à la mi-temps. C’est bien d’avoir réagi et réalisé cette deuxième période-là. Concéder un but à chaque match est une statistique qui existe. Maintenant, si on y regarde de plus près, on a concédé deux ou trois csc, deux pénaltys. On était surtout déçus sur les deux derniers matchs, notamment celui face au CSKA Moscou (2-2). Quand on observe ceux de Saint-Etienne (1-3) ou Marseille (3-2), on a été très content de l’emporter, même si on a encaissé un ou deux buts. Comme le dit le coach, on est une équipe portée vers l’avant, qui n’a pas encore pu aligner la même défense consécutivement. Pour l’instant, on est dans les clous et on sait qu’on doit encore progresser dans ce marathon de 38 journées. Sur le pénalty que je concède, je n’ai pas trop eu peur d’être expulsé, même si on ne sait jamais le sens d’une décision à l’avance. À aucun moment, je n’y vais pour faire mal, j’essaie juste d’aller au contre. Si les images sont impressionnantes, j’ai vu avec Fahid qu’il allait bien. Et il n’y avait pas danger de but puisque David avait récupéré le ballon. Donc la décision pénalty-carton jaune me semble logique »

Photos : FCGB / D. Le Lann