S’il y a bien une différence entre le Nord et le Sud à cette période de l’année, c’est bien la température… Alors que le thermomètre affiche 24° au moment de pénétrer sur la pelouse du Stade Jacques Chaban-Delmas, les Lillois entrent dans une arène qui n’affiche pas complet. Et pour cause, Bordeaux est en souffrance ces derniers temps, d’un point de vue comptable tout du moins. De leur côté, parés de leur tunique "extérieur" blanche, les Dogues s’avancent avec une envie de résultat lors de cette 7e journée de Ligue 1, leur quatrième rencontre en dix jours.

Ça ne tourne pas rond en première mi-temps…

Entre l’absence des Debuchy, Obraniak (suspendus) et Chedjou, Payet, De Melo (blessés), Rudi Garcia compose un onze qui a fière allure. Bien en jambes et vite menaçants dans le camp des hôtes, les Lillois se voient pourtant rapidement sanctionnés d’un pénalty, pour très une légère faute de Balmont sur Diabaté. Ce dernier se fait justice lui-même en le transformant (1-0, 8’). Rien de tel pour galvaniser les locaux…dont le curseur est maintenant placé sur la combativité à toute épreuve. Du coup, la partie bascule. Les Girondins se montrent dangereux en contre-attaque, comme celle conclue par Trémoulinas, à côté (23’). Pedretti répond d’une frappe lointaine bien trop enlevée (24’). Objectivement dominés dans les duels et le rythme, les Lillois sont à la peine alors qu’on dépasse la demi-heure de jeu, même si un tir écrasé de Bonnart met Olimpa à contribution (31’). Maurice-Belay, lui, ne se pose pas de question dans l’autre sens et voit son shoot flirter le montant droit de Landreau (33’). Et quand la chance s’en mêle… Corner de Cole, reprise de Rozehnal, Olimpa dévie sur son poteau gauche, Sow suit et se heurte au portier tandis que le cuir roule sur la ligne et sort (38’). Ça ne veut décidément pas sourire côté LOSC. Une première période à vite oublier pour les hommes de Rudi Garcia, forcément capables de beaucoup mieux dans le jeu et les intentions.

…mais les Dogues ont de la ressource, et un joyau

Inutile de dire qu’une nette réaction est attendue chez les Dogues. La pause a dû permettre de se remettre les idées en place. D’ailleurs ça ne tarde pas à payer : coup franc dangereux d’entrée, Hazard n’attrape pas le cadre (47’). Mais le Belge a plus d’un tour dans sa poche ! Excentré sur le bord gauche de la surface, il repique et délivre un bijou petit filet (1-1, 57’). C’est ce qui s’appelle la classe, tout simplement. Surtout, la physionomie de la partie prend un tout autre aspect. La tête dans le guidon pendant près d’une heure, les Lillois ont désormais le pied sur le ballon. Ce qui n’empêche pas l’orgueil bordelais de pousser les partenaires de Mavuba dans leurs derniers retranchements. Heureusement, Landreau veille au grain, comme sur ce duel remporté face à Diabaté (67’). Dans la foulée, Hazard sert un caviar dans la course de Jelen. Encore froid (rentré à la 68’), le Polonais dévisse sa reprise en pleine course (72’). À un quart d’heure du terme, tout reste à faire pour les deux formations. Quand intervient le deuxième fait de jeu du match : Landreau sort et percute maladroitement Ben Khalfallah du genou dans les airs. Pénalty… que Diabaté manque en tirant sur le poteau gauche du portier fautif (81’). Les Dogues poussent un gros ouf de soulagement et décrochent en conséquence un nul plutôt logique dans l’ensemble. Prochain rendez-vous pour les Nordistes : LOSC-FC Lorient, 8e journée de Ligue 1, samedi 24 septembre (coup d’envoi 19 heures) au Stadium Lille Métropole.

Photos : FCGB / D. Le Lann

Feuille de match de la 7e journée de Ligue 1
(mardi 20 septembre, 21 heures)

GdB-LOSC 1-1 (1-0)
Stade Jacques Chaban-Delmas, temps doux et sec

Arbitre : Tony Chapron

Buts : Diabaté (8’) pour Bordeaux ; Hazard (57’) pour le LOSC
Avertissements : Chalmé (36’), Ben Khalfallah (88’), Diabaté (89’) pour Bordeaux ; Cole (56’), Landreau (80’), Rozehnal (89’) pour le LOSC

FC Girondins de Bordeaux
Olimpa - Chalmé, Henrique, Ciani, Trémoulinas - L. Sané, Nguemo, Gouffran (Ben Khalfallah, 72’), Plasil (cap.) - Maurice-Belay (Saivet, 78’), C. Diabaté
Entraîneur : Francis Gillot

LOSC
Landreau - Béria, Basa, Rozehnal, Bonnart (Souaré, 84’) - Balmont, Mavuba (cap.), Pedretti (Gueye, 62’) - Cole, Sow (Jelen, 68’), Hazard
Entraîneur : Rudi Garcia