Bonjour Ibrahim. Le titanesque mois de janvier du LOSC vient de prendre fin. Comment l’as-tu vécu ?
On a beaucoup joué ces derniers temps, c’est vrai. Le point positif reste que le coach a fait tourner, offrant du temps de jeu à tout le monde. Mais à contrario, on n’a pas pu s’entraîner normalement. Côté résultats, je pense que cette qualif’ en finale de Coupe de la Ligue est venue rehausser une fin de mois un peu compliquée. D’ailleurs, lorsqu’on regarde la façon dont on a joué contre Bordeaux (5-1), on se dit qu’on mérite cent fois mieux que notre place actuelle au classement.

À ce propos, tu t’apprêtes à disputer ta première finale de Coupe de la Ligue. Avec enthousiasme, forcément…
Bien sûr ! J’ai hâte de la jouer. Si on m’avait annoncé ça en début de saison, jamais je n’y aurais cru. Ce sera au Stade de France, dans la région où j’ai grandi, contre le PSG… On ne sera pas favoris, mais avouez qu’elle est sympa cette affiche, quand même (sourire).

Cette saison, on t’a vu évoluer en défense centrale, puis en tant que milieu défensif depuis l’arrivée de Frédéric Antonetti. Où te sens-tu le plus à l’aise ?
J’ai été formé comme défenseur central, mais j’ai aujourd’hui une préférence pour le poste de “numéro 6”, devant la défense. C’est dans ce registre que j’apporte le plus, à mon sens. Beaucoup courir n’a jamais représenté un problème pour moi. Au contraire, j’aime participer au jeu et défendre.

interIA.jpg

Sur quels axes aimerais-tu te développer ?
Enchaîner les rencontres me fait gagner en confiance, me permet de montrer de quoi je suis capable. Charge à moi de continuer sur ma lancée. Dans le foot, il n’y a pas de secrets, si tu veux progresser, tu dois déjà fournir un gros travail à l’entraînement, tout donner à chaque séance. Mais pour véritablement franchir des paliers, c’est en matchs que ça se passe. Je dois encore beaucoup travailler, notamment dans l’utilisation du ballon, dans ma capacité à trouver les bons décalages.

"ON MERITE CENT FOIS MIEUX QUE NOTRE PLACE ACTUELLE"

Évoluer avec un joueur comme Rio Mavuba te permet-il de progresser plus rapidement ?
C’est un plus, c’est certain. Rio est un grand milieu de terrain, qui a connu l’Équipe de France, la Coupe du Monde, qui a gagné tous les trophées nationaux. Avant le match contre Bordeaux, il est venu me donner des conseils, m’encourager. J’apprends beaucoup à ses côtés. En retour, j’essaye de me montrer performant, de lui apporter la meilleure concurrence possible pour qu’on soit tous tirés vers le haut. 

Ce LOSC-Caen, dans quel état d’esprit l’abordez-vous ?
(il coupe) On doit absolument gagner pour remonter au classement, se donner de l’air. Et pour ça, il faut enchaîner les victoires. On connaît les atouts de cette équipe de Caen, son potentiel offensif. Elle a peut-être été moins bien ces derniers temps, mais dans le football plus qu’ailleurs, il n’y a aucune vérité. Notre victoire contre Bordeaux le prouve. Tout peut arriver. Mais cette fois, faisons en sorte que le match tourne de notre côté.

Merci à Ibrahim Amadou (@IbraSteven) pour sa disponibilité.