Bonjour Kévin. Alors que le stage vient de toucher à sa fin aujourd’hui, quel est ton ressenti après ces cinq jours de travail ?
Tout s’est très bien passé, notamment au niveau du temps. Les conditions météorologiques étaient parfaites pour travailler. Tout était réuni pour réaliser un bon stage. C’est également bien pour le nouveau coach qui a ainsi pu apprendre à connaître ses joueurs. Quant à nous, cela nous a permis de changer d’air, mais ensemble, de manière unie.
 
En parlant de travail, avec deux séances d’entraînement par jour, le rythme du stage était plutôt élevé !
C’était une bonne chose. Les vacances sont terminées ! Il s’agissait de se remettre au boulot car nous n’avons plus de temps à perdre. Personnellement, je ne suis pas étonné de ce rythme de travail car je sais que c’est de cette façon que fonctionne le coach. C’est un bosseur. S’il a rejoint le LOSC, c’est qu’il sait qu’il va réussir. Il met donc tout en œuvre pour réaliser six bons derniers mois. S’il doit mettre en place trois entraînements quotidiens, il le fera.
 
As-tu l’impression que grâce à ce stage, le groupe est encore plus soudé qu’il ne l’était auparavant ?
Le fait d’être sans arrêt ensemble nous a rendu encore plus solidaires, oui. On a pu se rendre compte que lorsqu’on joue comme une équipe, nous sommes capables de réaliser de très grandes choses. Ce stage est un vrai message par rapport au groupe. Désormais, pour pouvoir faire une grande deuxième partie de saison, il va falloir qu’on soit ensemble. C’est clairement la consigne que le coach Galtier tenait à nous inculquer, c’est très important.
 
panoramic_scfcn06082017_051.jpg
 
Tu as passé deux saisons sous les ordres de Christophe Galtier à l’AS Saint-Étienne, tu connais donc ses méthodes…
Oui et d’ailleurs la plupart des joueurs sont venus me voir pour me demander comment il fonctionnait. Sa méthode ? Le coach est quelqu’un de strict sur les règles de vie, chose qu’il considère très importante. Il souhaite un collectif très soudé. C’est un passionné, un perfectionniste. Il tient à ce que les choses soient faites correctement. Puis lorsque tu réalises bien ton travail, c’est quelqu’un de très agréable.
 
Cela doit être plus simple pour toi d’avoir un passé commun avec l’entraîneur…
Si je fais mon boulot, tout va bien. Mais avec lui, nous sommes tous sur un pied d’égalité. C’est vrai que lors de la dernière saison passée sous ses ordres, j’ai joué plus de 50 matchs, c’est donc quelqu’un que je connais parfaitement. Et lui me connaît très bien également. Il sait qu’il peut compter sur moi. En dehors du terrain, je me permets d’expliquer des choses aux plus jeunes, afin qu’ils soient en adéquation avec ce que veut le coach et qu’ils ne trahissent pas sa confiance. Ça leur permet de gagner du temps dans leur apprentissage.
 
Une victoire face au Mans serait une belle récompense après tout le travail effectué, non ?
Évidemment, car nous avons bossé dur pour ce match. Pour autant, nous nous devons de remporter cette rencontre et ainsi respecter la différence de division qui sépare les deux équipes. Nous prenons donc cette confrontation très au sérieux et allons tout faire pour aller chercher la qualification.

Merci Kévin pour ta disponibilité.

malcuit.jpg