Dans le plus pur style argentin

Formé à Banfield, puis révélé à l’OM (janv 2006-juin 2009), Renato Civelli s’est ensuite distingué à l’OGC Nice (janv 2010-juin 2013) après deux piges argentines au Gimnasia LP (2007-2008) puis à San Lorenzo (juil 2009-janv 2010). Depuis 2013, ce solide (1m93, 89kg) meneur d’hommes, souverain dans les duels et le jeu aérien, évoluait à Bursaspor (Turquie). 

Renato Civelli (qui passera sa visite médicale ce vendredi) devient ainsi le huitième joueur argentin de l’histoire du LOSC*. Nul doute que sa solide expérience permettra de guider la jeune garde losciste cette saison. 

Les premiers mots de Renato Civelli lillois : « C’est une nouvelle expérience qui commence pour moi. Je connais assez bien le LOSC pour l’avoir affronté plusieurs fois en Ligue 1. J’en ai l’image d’un club qui a beaucoup grandi ces dernières années et d’une équipe très difficile à jouer, surtout à domicile. Je le dis sincèrement, c’est un club de top niveau. Je suis vraiment ravi d’être ici. Quand on quitte la France, on ne se rend compte qu’après à quel point on y est attaché, avec ma famille. »

La réaction d’Hervé Renard (Entraîneur du LOSC) : « Renato possède beaucoup d’expérience. Quand on a acté le départ de Simon Kjaer, il fallait rapidement trouver quelqu’un capable d’occuper le poste de défenseur central. Il connaît les exigences de la Ligue 1. C’est un meneur d’hommes, un vrai gagneur, avec la fameuse grinta argentine. Il ne lâche rien. C’est important pour un entraîneur de pouvoir s’appuyer sur de tels joueurs dans l’équipe, capables de rameuter tout un groupe. »

* Roberto Cabral, Mauro Cetto, Fernando D'Amico, Orlando Gauthier, Raoul Nogues, Carlos Verdeal et Fernando Zappia