Un des objectifs de la saison ? Retrouver l’Équipe de France B

« Oui, ce niveau-là, on peut dire mission accomplie, car lorsque je me suis engagée avec le LOSC, je sortais d’une longue période d’inactivité pour cause de blessure. Et au moment de débuter cette nouvelle aventure, j’avais cet objectif très lointain dans un coin de ma tête. Maintenant retrouver les Bleues n’est pas une fin en soi, j’espère aussi faire partie des prochains rassemblements. Car le plus dur est d’y rester, ce qui passe par des bonnes performances avec mon club. Ce premier pas est positif, on verra la suite… »
 

La fierté de porter ce maillot Bleu

« Remettre un pied à Clairefontaine et porter de nouveau ce maillot des Bleues, c’est déjà un immense plaisir, surtout après de longs mois d’absence, à l’écart des terrains. Défendre les couleurs de l’Équipe de France, c’est une grande fierté pour moi, comme pour toute joueuse. De nombreuses filles voudraient être à notre place. Personnellement, j’ai eu la chance d’honorer deux sélections en A (contre le Kazakhstan, 7-0, le 05/04/14 et le Danemark, 4-1, le 06/03/15). Je garde d’ailleurs un super souvenir de mon baptême du feu où je suis titulaire d’entrée et je délivre une passe décisive à Marie-Laure Delie. Au final, on apprend beaucoup au cours de ces rassemblements. »

170126dafeur02.jpg
 

Au cœur de ce rassemblement avec les B

« Le stage s’est vraiment bien passé. Ce n’est que du bonheur. C’est un vraiment un niveau au-dessus avec des joueuses qui évoluent quasi toutes en D1 (hormis Marine Dafeur, une seule des 22 convoquées joue en D2, Charlotte Saint-Sans Levacher à Arras). C’est l’antichambre des A, on a les meilleures de chaque club. Cela montre que l’on peut avoir notre chance, même si on joue à l’échelon inférieur. J’ai ainsi retrouvé des filles que je n’avais pas vues depuis un petit moment. J’ai profité pleinement de chaque moment. Les A ? C’est un autre objectif, encore un peu plus lointain. Il faut d’abord revenir plusieurs fois en B, montrer qu’on a le niveau et après on verra… »
 

 

Deux matchs amicaux et des visages connus  

« On a eu deux matchs amicaux. Le premier contre l’Équipe de France Universitaire (5-0) où je suis entrée pour les cinq dernières minutes. Les Universitaires nous ont posé des problèmes en première mi-temps. Elles étaient peut-être un peu plus fatiguées en seconde période. On a alors su trouver la faille et enchaîner derrière. Ensuite, nous avons rencontré nos homologues belges (défaite 1-2). Je pense qu’on a eu des occasions avant l’ouverture du score adverse. On a fait jeu égal avec elles, même si le résultat final n’a pas été en notre faveur. J’ai aussi pu croiser deux partenaires (Maud Coutereels et Jana Coryn). C’est un plaisir de les retrouver dans un autre contexte, en sélection. J’ai notamment eu quelques duels avec Jana, elle a même marqué le deuxième but. Mais ça va, elle ne m’a pas trop chambré (rires). »

170126dafeur03.jpg
 

Son regard sur sa saison au LOSC

« Comme je l’ai dit, je sortais d’une longue période sans jouer. Au début, c’était forcément compliqué pour moi de tenir la cadence sur un match complet. Physiquement, ça va beaucoup mieux aujourd’hui. Maintenant, au niveau du jeu, je sais qu’il me reste encore du travail à accomplir pour revenir à mon meilleur niveau. Je suis simplement sur le bon chemin. Meilleure passeuse au LOSC (8 passes toutes compétitions confondues) ? Je n’y pense pas à chaque fois que je rentre sur un terrain. Mais pour moi, à mon poste (latérale gauche), je dois être passeuse dès que je le peux. Ça se fait naturellement. Pour autant, on n’en parle pas dans le vestiaire, on se chambre simplement de temps en temps avec Rachel (Saidi). »

170126dafeur05.jpg
 

Un bon test à venir contre Juvisy (D1) en Coupe de France

« J’estime que nous avons nos chances, car sur un match, tout est possible. Cela va nous permettre de nous mesurer à une bonne équipe de D1. Nous sommes actuellement leaders de la D2, on a également battu Val d’Orge (3-0) en Coupe, le premier de l’autre groupe de D2. C’est donc toujours intéressant d’aller voir plus haut. Là, ce sera un rendez-vous face à une très bonne équipe de l’élite du foot féminin. Ça permettra de montrer aux filles qui n’ont pas encore joué en D1 qu’il existe vraiment un gros écart entre les deux divisions. On en a déjà parlé entre nous. »

 


Juvisy ? Un bon souvenir pour Marine…

« Oui, je me souviens avoir marqué à Juvisy avec Guingamp (victoire 1-2, le 21/03/15). C’était d’ailleurs mon dernier match… J’ai la chance que ce but soit celui de la victoire, sur coup franc. Je ne les tirais pas forcément, mais là je l’ai bien senti, il était plein axe. Je le mets en force et voilà… Un exemple à suivre pour dimanche ? On va tout donner, on ne va pas rentrer sur le terrain en se disant qu’on a déjà perdu. On voudra gagner, même si on sait que ça ne sera pas simple. En plus, on va jouer pour la première fois sur le terrain d’honneur du Stadium. C’est une bonne chose, car cela montre que le club est reconnaissant de notre travail. »  

170126dafeur04.jpg
 

La suite du parcours ?

« Personne dans le groupe n’imagine que la montée est déjà acquise. C’est d’ailleurs loin d’être le cas, d’autant qu’il reste toute la phase retour à jouer. On va continuer à se donner à fond aux entraînements pour faire de bons matchs le week-end et prendre un maximum de points. On fera les comptes à la fin du championnat. Pour l’instant, on prend les matchs les uns après les autres, sans se prendre la tête… »
 
Merci Marine Dafeur. Pour soutenir les filles, rendez-vous ce dimanche au Stadium pour LOSC-Juvisy (14h30). Toutes les infos sont disponibles sur la billetterie en ligne.