Le foot dans ses veines corses

Native de Bastia, Morgane grandit du côté d’Alistro, un village situé à 50 kilomètres de là et déjà le ballon rond est présent en famille où elle joue dans le jardin. Dès l’âge de 6 ans, elle intègre son premier club, l’AS de Bravone (2004-2009), avant de rejoindre Costa Verde (2011-2012) puis Gallia C. de Lucciana (2012-2013). Parallèlement, elle avait intégré le pôle Espoir Foot d’Ajaccio, en terminant 3e sur 50 lors des tests et en étant la seule fille au milieu des garçons. Une période qui va renforcer et affirmer sa force de caractère puisée dans ses racines corses. Puis elle va rejoindre l’INSEP, le pôle de Clairefontaine à l’âge de 15 ans, devenant par la même occasion la première joueuse corse à intégrer l’institution.

180710Nicoli02.jpg

 

Une sacrée force de caractère

Et à l’aube de la saison 2013-2014, elle va faire le grand saut vers le continent pour s’engager avec Montpellier HSC où elle jouera 9 rencontres avec les U19. L’année suivante, Morgane effectue son premier match parmi l’élite à tout juste 17 ans, le 31 août 2014, en entrant en jeu contre Issy-les-Moulineaux (1-0) à la place de Marion Torrent (75’). En 2016, elle signe son premier contrat professionnel avec le club héraultais pour une durée de 4 ans. Si des blessures au genou sont également venues jalonnées son parcours, cette battante aspire désormais à reprendre sa marche en avant et réaliser une saison pleine sous la tunique du LOSC. La saison passée, la défenseuse au mental d’acier avait joué 6 rencontres de D1 dont 2 contre le LOSC. Un signe du destin que les deux parties devaient se rencontrer… et un nouveau défi de taille pour celle qui a porté le maillot de l’équipe de France dans toutes les catégories de jeunes (U16, U17, U19).
 

Les premiers mots de Morgane Nicoli

 

Un mélange de fierté et de plaisir

« C’est une immense fierté de m’engager pour une saison avec un grand club comme le LOSC. La section féminine commence à se développer de plus en plus. On m’en a dit que du bien. Ensuite, c’est certain que de Bastia à Lille, il y a un long chemin, mais il paraît que les Nordistes sont aussi accueillants que nous. C’est donc avec plaisir que je rejoins ce club et cette région. Je sais qu’il y aura quelques degrés en moins par rapport à la Corse, mais ce n’est pas bien grave (elle se marre). Tant qu’il y a du foot, ça me va. »
 
180710Nicoli03.jpg
 

Séduite par la qualité du jeu lillois

« Je trouve que le projet est très intéressant. J’ai eu le dirigeant et l’entraîneur au téléphone, ils ont su me convaincre. Je suis en recherche de temps, je sais que ça ne va pas être facile. Et pour avoir joué deux fois cette année contre le LOSC, j’ai pu constater que l’équipe proposait un jeu intéressant, ce qui me convient parfaitement. C’est un beau challenge pour moi. »
 

Une double confrontation avec Montpellier

« Au match aller, c’était mon premier match après une blessure et je me souviens avoir été en difficulté. Mais alors au retour, on gagne 2-0, à l’arrachée, en marquant en toute fin de match… j’ai trouvé le jeu lillois vraiment enrichissant. J’ai vu de très belles choses et ça m’a conforté dans ma décision de venir à Lille. J’étais au marquage sur Ouleye Sarr, c’était dur. On va se retrouver, j’en suis très heureuse. Mais c’est vrai que le combat avait été rude, j’ai même pris un carton jaune. »
 
180710Nicoli04.jpg
 

Le grand saut pour un nouveau départ

« Après tous mes soucis de blessures, j’avais besoin de renouveau, d’entamer quelque chose de meilleur. Je voulais tourner une page. Et je pense que le LOSC est la meilleure solution pour moi pour me relancer. D’autant que je connais certaines joueuses comme Ouleye Sarr, mais aussi Elisa Launay et Héloïse Mansuy qui étaient avec moi à Clairefontaine. J’aurai donc quelques repères pour faciliter mon intégration. »
 

Une joueuse de caractère

« Mon style de jeu ? Je dirais que je suis une battante, avec un profil typiquement corse. Je ne lâche rien, j’ai un sale caractère. C’est certain que je mouillerai le maillot quoi qu’il arrive et je me donnerai à fond sur le terrain. Cela résume bien mon caractère et je me retrouve dans les valeurs du LOSC. C’est aussi pour ça que le projet m’intéressait vraiment. »

180710Nicoli05.jpg
 

Du temps de jeu pour se relancer

« J’espère aller le plus loin possible avec le LOSC, aussi bien en coupe de France qu’en championnat. Il faudrait essayer de gratter le plus de places possibles au classement et pourquoi pas m’intégrer dans un projet intéressant… Et sur un plan personnel, gagner du temps de jeu. J’ai besoin de compétition, de gagne car je reviens encore plus forte et déterminée. C’est l’essentiel. Ce qu’on peut me souhaiter ? De m’épanouir au LOSC et un peu de beau temps (elle rit). »
 
Bienvenue Morgane et rendez-vous pour la reprise le 16 juillet au Domaine de Luchin.