Lancé chez les pros à 16 ans… avec Trezeguet comme exemple

Né en 1997 à Rosario, Ezequiel Ponce Martinez découvre le football de haut niveau à l’école des Newell’s Old Boys, celle-là même que Marcelo Bielsa a transformé avec tant de réussite au début des années 90. Propulsé dès l’âge de 16 ans en équipe première du club évoluant… à l’Estadio Marcelo Bielsa, cet attaquant puissant et doté d’un sens du but aiguisé, dévoile rapidement son formidable potentiel (22 matchs, 4 buts, 2 passes décisives dès sa première saison chez les pros). Il faut dire qu’à Newell’s, le jeune homme est plutôt bien entouré. Ses prestigieux équipiers se nomment Gabriel Heinze, Ever Banega, Lucas Bernardi, Maxi Rodriguez, ou encore David Trezeguet, dont il confie s’être beaucoup inspiré dans son approche du but.
 

Éblouissant avec les jeunes de la Roma

Immanquablement, on identifie très vite son talent outre-Atlantique. Les plus glorieuses écuries du Vieux Continent ne tardent pas à s’intéresser au précoce Argentino-Espagnol. Le grand saut vers l’Europe, Ezequiel Ponce le franchit à l’été 2015 en s’envolant pour l’AS Roma où il vient parachever sa formation. Les débuts sont encourageants (4 matchs, 3 buts, 4 passes décisives) en Youth League, l’équivalent de la Champions League des U19. L’attaquant crève également l’écran en championnat U19, dont il est l’un des grands artisans du titre de champion d’Italie Primavera conquis par le club de la Louve en 2016 (9 buts en 10 matchs).

Photo-Dogue-Ponce.jpg
 

Déjà une saison de Liga dans les jambes à 20 ans

Trop fort pour continuer son chemin en équipes jeunes, mais barré par l’importante concurrence à son poste chez les Giallorossi (Salah, Totti, Perotti, Džeko, El Shaarawy), celui qui figurait dans la sélection du Golden Boy 2017 (élection du meilleur U21 d’Europe selon le quotidien italien Tuttosport) est prêté au Grenade CF (D1 espagnole) en 2016-2017. Accrocheur, combattif et travailleur, Ezequiel y vit, à seulement 19 ans, une saison encourageante et riche d’apprentissage (25 matchs, 10 titularisations, 2 buts) au sein de l’un des championnats les plus relevés au monde. En juin dernier, il était également de l’aventure sud-coréenne à la Coupe du Monde U20 avec l’Albiceleste, preuve de sa présence incontestable parmi les meilleurs espoirs argentins.
 
Si le talent n’attend pas le nombre des années, celui d’Ezequiel Ponce continuera en tout cas de s’écrire sous le sceau du Dogue et c’est avec beaucoup d'enthousiasme que le club lillois accueille aujourd’hui ce jeune et talentueux attaquant.
 

Le point de vue de Marc Ingla

« Il s’agit d’un attaquant au profil traditionnel, un vrai numéro 9 même s'il est capable de jouer hors de la zone de but. Ezequiel possède un registre de jeu dont on peut avoir besoin en complément de nos pointes très mobiles. On pense qu’il est en mesure d’effectuer une belle évolution chez nous. »

Ponce.jpg
 

Les premiers mots d'Ezequiel Ponce

« Je suis heureux de rejoindre le LOSC. Je viens avec beaucoup d’ambition et je compte donner le meilleur de moi-même. Je suis par ailleurs ravi de faire partie de l’équipe de Marcelo Bielsa qui a coaché par le passé les Newell’s Old Boys, mon club formateur. C’est un entraîneur qui a déjà prouvé qu’il savait faire évoluer les jeunes comme moi. J'espère ainsi progresser et marquer des buts pour l'équipe. »

1521615161.jpg