171116ASSE79.jpg

Extrait de #LOSCInTheCity numéro 2


 

La praline de Yass’ !

Un coup-franc vite joué, une longue (et lumineuse) passe en profondeur en première intention. Et puis le chef d’œuvre, la patte de Yass’, cette lourde frappe croisée d’une précision chirurgicale. Propulsée depuis le coin droit de la surface, ce coup de pied du droit achève sa parfaite trajectoire dans le petit filet opposé, lobant Ruffier et déclenchant le « ohhh » d’un public se levant comme un seul homme. C’était le 2 décembre 2015, Yassine Benzia signait l’unique but de #LOSCASSE (1-0) autant que sa première réalisation au Stade Pierre Mauroy.


J’me présente, je m’appelle Eden

Ce samedi 15 novembre 2008, la France du foot découvre un petit belge de 17 ans. D’un passement de jambes-frappe enroulée, Eden Hazard signe sa première titularisation en Ligue 1 par un but (exceptionnel). Et la victime ce soir-là se nomme Saint-Etienne (3-0), dans un Stadium surchauffé malgré le vent de novembre.


Le poing serré dans le Chaudron pour le futur champion

S’il est toujours difficile de résumer la conquête d’un titre de champion à un match, un événement, un but, on s’accordera tous pour dire que le coup de canon de Rio Mavuba dans le Chaudron un soir de mai 2011 aura pesé dans la balance, lorsqu’il s’agit de résumer le doublé 2011. Ce soir-là, le LOSC, leader à 4 journées du terme du championnat, arrache trois points (on ne peut plus) précieux chez les Verts. Un épisode mythique de plus dans la longue histoire des confrontations de légende entre Lillois et Stéphanois.


Septuagénaire et déjà légendaire

Novembre 1944-Novembre 2014. 70 ans d’histoire pour un LOSC septuagénaire qui fête cet anniversaire à l’occasion d’un match de gala… contre l’ASSE, au Stade Pierre Mauroy. Si sur le terrain, rouges et verts se quittent dos à dos (1-1), la soirée est marquée par des festivités à la hauteur de l’événement.


17111670ans.jpg
 

Un passage de témoin face aux Verts

Un changement de Président est toujours un cap important dans l’histoire d’un club. D’ailleurs, devinez à l’occasion de quelle affiche la transmission de relai entre Michel Seydoux et son successeur, Gérard Lopez, a eu lieu ? LOSC-AS Saint-Étienne, pardi. C’était le 13 janvier dernier et une fois encore, Dogues et Verts n’ont su se départager (1-1) au cœur d’une soirée à la charge symbolique très forte.


171116seydouxlopez.jpg
 

171116BET.jpg
Extrait de #LOSCInTheCity numéro 2