La détermination plutôt que le stress

« Il n’y a pas de grandes différences entre la Ligue des Champions d’il y a sept ans et celle d’aujourd’hui. Mes joueurs et moi allons sûrement découvrir la plus belle des compétitions. Mais cela reste un match de football. C’est vrai, nous sommes loin d’être favoris dans cette poule, notre indice UEFA est faible. Mais quand il y a un match, il y a un espoir et une chance. C’est peut-être mieux pour nous, au regard de notre manque d’expérience, de démarrer à l’extérieur ; nous serons plus expérimentés lors de notre première réception ! » 

 

« Toutes les équipes qui participent à cette compétition sont dans l’obligation de souffrir et courir pour gagner. Nous avons simplement davantage l’habitude de le faire, puisque ces derniers mois nous avons souffert pour obtenir cette qualification.» 

 

« L’Ajax a joué plus de matchs que nous avec les tours préliminaires de la Ligue des Champions. Est-ce un inconvénient ou un avantage ? Ce qui est sûr, c’est que c’est une équipe rodée. Il n’y a pas de raison d’être stressés, juste d’être concentrés. J’ai trouvé mes joueurs disponibles ce matin lors de la séance d’entraînement, avec beaucoup d’échanges. Nous sommes surtout heureux de débuter cette compétition. Il y a une grande envie, une grande détermination. »

 

« A aucun moment je n’ai essayé de combattre mon engouement. »


pbon2019302.jpg

 

L'Ajax et le LOSC, l'épreuve de philosophie 

« C’est le demi-finaliste de la dernière édition de l’UEFA Champions League. On retrouve cette année ses caractéristiques, sur lesquelles nous avons évidemment travaillé. Ils ont perdu des joueurs majeurs, et il y aura peut-être des absences, mais c’est aussi l’ADN de l’Ajax que de retrouver ses grandes qualités techniques, sa percussion et sa capacité de jeu collectif. C’est un football moderne, en avance sur tout le monde depuis 40 ans. Je ne crois pas que l’Ajax se soit affaiblie avec les départs sur ce que j’ai pu observer depuis le début de saison. » 
 

« On s’appuiera sur notre jeu, sans rien changer à notre manière d’évoluer. Nous sommes une équipe jeune, avec de la qualité, de la percussion et l’on s’exprimera comme on le fait depuis quatorze à quinze mois avec l’envie de se projeter. Il faudra contenir cette équipe de l’Ajax qui presse, qui chasse après chaque perte de balle, mais nous avons des atouts pour sortir et faire mal. Je pense que nous avons de ce point de vue quelques similitudes avec l’Ajax Amsterdam. »