190517Galtier1.jpgSi “SCO” est l’anagramme de “OSC”, c'est probablement en raison d'une époque où le club angevin s’appuyait sur de nombreux anciens Lillois. Au début de la saison 1993-1994, Angers, tout juste promu en 1ère division, recrute notamment Christophe Galtier et Thierry Oleksiak. Les deux anciens défenseurs du LOSC (mais qui n’ont jamais évolué ensemble chez les Dogues) rejoignent alors Éric Péan, lui aussi arrivé dans le Maine-et-Loire cet été-là, ainsi que David Guion, récemment parti du Nord, au sein d’une équipe alors dirigée par Alain De Martigny et son adjoint Hervé Gauthier, eux aussi Dogues dans les années 1970. Cette année-là, ils partagent également le vestiaire avec Philippe Lévenard, Lillois de 1994 à 1997 et Jean-Marie Aubry, gardien du LOSC de 1995 à 1997. L’Angers SCO version 93/94 compte alors huit anciens et/ou futurs Lillois !

L'attention d'Angers

Malheureusement, au cœur d’une saison marquée par la relégation administrative de l’OM, les Blancs et Noirs finissent lanterne rouge et accompagnent le club phocéen en D2. La faute notamment à Sibierski et Andersson, buteurs à Jean-Bouin lors d’une victoire du LOSC (2-1) en fin de saison. Si le SCO ne retrouve l’élite qu’en 2015, les deux clubs n’ont finalement jamais arrêté cet échange de bons procédés  : nous fournissant des gardiens (Malicki, Butelle), et quelques-uns de leurs meilleurs artilleurs (Boufal et Pépé), pas étonnant pour un club dont la devise est “Anjou et feu !”. Il faut dire que le LOSC a l'attention d'Angers par l'entremise de son directeur sportif depuis 13 ans, un certain Olivier Pickeu, avant-centre des Dogues à la fin des années 1990…

Un article écrit par DBC.