Quel est ton parcours sportif en quelques mots ?
J’ai commencé le foot à l’âge de 7 ans avec les garçons, à Calais où j’habitais. J‘ai ensuite joué pour le club de Coquelles où je suis restée 4 ans. J’ai passé le reste de mes saisons jeunes à l’USSO (Union Sportive de Saint-Omer) où j’ai pu disputer les inter-ligues U15. En 2018, j’ai eu l’occasion de rejoindre le club du LOSC, mais de par mon âge et le fait que j’habitais à plus de 100 kilomètres du Domaine de Luchin, cela n’a pas pu se faire. J’ai donc renouvelé ma licence à l’USSO, dans l’attente de pouvoir un jour rejoindre le LOSC. Au niveau de mes études secondaires, je suis au Lycée Jean Perrin à Lambersart, j’avais ainsi déjà l’occasion de m’entraîner avec la section sportive du LOSC la semaine et de jouer avec l’USSO le week-end. L’année suivante, j’ai signé avec le Grand Calais Pascal en R1, avant de rejoindre enfin le LOSC lors de l’été 2020.

Quelles sont tes ambitions sportives ? 
J’ai et nous avons toutes et tous le même objectif en tête, à savoir de retrouver la D1. Nous travaillons tous les jours à l’entraînement pour nous en donner les moyens malgré la période difficile que nous traversons actuellement. Plus personnellement, j’espère également être sélectionnée en Équipe de France de ma catégorie.

WhatsApp Image 2020-09-08 at 08.49.24 (1).jpg
 

Quel diplôme prépares-tu ?
Je prépare actuellement un Baccalauréat général spécialité SVT, Sciences Physiques et option Mathématique complémentaire. J’ai fait ce choix pour  poursuivre mes études dans ce domaine pour, par la suite, obtenir le difficile concours de masseur kinésithérapeute.

Quelles sont tes ambitions à court terme et à long terme ?
L’année prochaine, je souhaite poursuivre mes études à la fac, en m’orientant vers une L1 STAPS afin de préparer le concours de masseur kinésithérapeute, tout en continuant ma pratique sportive, avec la même intensité. J’ai choisi cette voie dans le but d’exercer cette profession après ma carrière footballistique. J’envisage aussi, pour le futur, de me spécialiser dans l’ostéopathie et la kinésithérapie du sport. Mais aujourd’hui, je me focalise sur le fait d’obtenir mon Bac. La notion de double projet est très importante à mes yeux, car je dois penser à l’après carrière, même si je débute dans le foot.
 

"J’estime que le football et les études sont aussi importants l’un que l’autre pour mon équilibre personnel"

 

Comment concilies-tu le football et tes études ?
Ce n’est pas toujours simple de m’organiser au quotidien. J’estime que le football et les études sont aussi importants l’un que l’autre pour mon équilibre personnel car nous ne savons jamais de quoi demain sera fait et une carrière de football est relativement courte. C’est pour cela que je ne délaisse ni l’un ni l’autre. J’ai cours du lundi au vendredi de 8h à 16h et le mercredi de 8h à 13h. Je vais ensuite directement à l’entraînement à 17h et je rentre à l’internat pour environ 20h30. Je peux alors réviser et travailler mes cours. J’essaye de m’avancer au maximum pour avoir un repos conséquent et adapté à la pratique sportive de haut niveau et à une nouvelle journée de cours le lendemain.

WhatsApp Image 2020-10-29 at 15.29.52.jpg

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes joueuses qui privilégient le foot aux études ?
Je leur conseillerais de prendre le temps de réfléchir à un projet qui les intéresse, pourquoi pas dans le domaine du coaching, par exemple. Je leurs conseillerais également de passer des diplômes d’entraîneur pour qu’elles restent dans le football si c’est leur passion. Il n’est pas forcément nécessaire de faire des longues études, mais avoir un bagage pour anticiper une éventuelle fin de carrière est très important, surtout dans le football féminin. Car nous sommes dans l’obligation de prévoir et d’anticiper la suite avant même de se lancer...

DSC_8421.jpg