Rudi Garcia (entraîneur du LOSC) :

« Un coach ne peut pas être content quand c’est opération porte-ouverte dans sa défense. Combien aurait-il fallu marquer de buts pour espérer prendre au moins un point ce soir ? Au regard de la physionomie du début de la seconde période, on a perdu qu’un point aujourd’hui. Ensuite, je retire tout de même des points positifs : être mené 1-4 et revenir à 4-4, ce n’est quand même pas rien. Je pense aussi à l’entrée de nos jeunes joueurs qui nous ont amené un souffle d’enthousiasme. Maintenant, il y aura des conclusions qu’il faudra que je tire, dans le sens où on a manqué de réalisme offensif lors du match précédant et que quand on marque des buts, comme face à Bordeaux, on ne tient pas la route derrière. Il va donc falloir trouver un juste équilibre si on veut gagner notre prochaine rencontre.

Malgré tout, on n’a pas baissé les bras, on a continué à aller de l’avant et mis de la folie dans notre jeu. On a montré de belles choses sur le plan offensif mais ce n’est pas dans ce secteur que l’on perd la partie. Le problème est d’avoir fait trop d’erreurs individuelles. On a été en danger à chaque fois qu’on a fait des cadeaux ou perdu bêtement des ballons. C’est comme ça mais il reste encore beaucoup de matchs de championnat. Là, on va se déplacer trois fois de suite et je me répète, il va vite falloir trouver le juste équilibre. Et avant de regarder les résultats des autres, il faut déjà être capable de gagner nos matchs. Cela fait deux fois en une semaine que nous ne sommes pas capables de le faire. Résolvons nos problèmes internes et essayons de gagner des matchs avant de penser à autre chose.

Le titre n’a jamais été un objectif, on veut simplement être dans les trois premiers du championnat. On conserve notre place sur le podium ce soir, même si Marseille n’a pas joué. On a le même nombre de match que les Marseillais et il s’agira d’être performant lors nos prochains rendez-vous en Ligue 1 afin de gagner et de réenclencher une série positive. C’est ça le plus important. Je ne lâcherai rien et j’ai des compétiteurs dans le vestiaire. Tout le monde doit être à son meilleur niveau et là, ce n’était pas le cas. A moi d’aligner les joueurs qui le sont et qui pourront permettre au collectif d’être beaucoup plus performant dans tous les secteurs . A nous de nous reconcentrer sur la suite de cette saison et d’élever notre niveau. »

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) :

« Cette victoire me fait vraiment plaisir. Je ne pense pas qu’il y a beaucoup d’équipes qui ont marqué cinq buts ici. Personnellement, c’est la première fois que je gagne au Stadium en tant qu’entraîneur. Même si on a montré de la fébrilité en se faisant remonter au score, on a offert de très bonnes choses aujourd’hui, même s’il faudra rectifier certains points pour espérer aller un peu plus loin. Si durant le premier acte, on a bien tenu le ballon devant, en deuxième mi-temps, l’adversaire nous a poussés à reculer et évidemment, souvent dans ce genre de cas, on prend des buts. Avec le talent qu’il y a en face, les Lillois ont trouvé les décalages et sont revenus à notre hauteur. Au coup de sifflet final, on n’était pas euphorique car on était encore sous le coup de ses trois buts encaissés. Je pense qu’on va réaliser demain ce qu’on a fait. Dans le football, tout peut arriver, on peut le vérifier ce soir. Désormais, on veut continuer sur cette lancée contre Lyon, puis faire un résultat à Montpellier. On vient de prendre dix points sur douze, il faut continuer, sans se relâcher.»

Mathieu Debuchy (défenseur du LOSC) :

« On va devoir se remettre au boulot pour rebondir au plus vite dans ce championnat. Ce soir, ça nous fait mal mais il faut relever la tête car il reste encore de nombreux matchs à jouer. A travers le travail et des résultats positifs, cette déception va disparaître. Après, il est certain que l’on prend deux buts évitables, la partie débute donc mal. On est revenu en deuxième mi-temps avec de bonnes intentions mais on encaisse d’entrée ce troisième but. C’est là qu’on s’est réveillé et qu’on a commencé à bien jouer. En étant largement mené, on avait envie de revenir, c’est ce qu’on a réussi à faire. Malheureusement, on a voulu inscrire ce cinquième but et on s’est fait piéger en contre. Au final, on perd ce match. C’est comme ça. Il ne faut pas tout remettre en question non plus parce qu’on a pris cinq buts. Il faut simplement se remettre à travailler pour gommer nos erreurs, notamment sur le plan individuel. Car malgré tout, on aurait pu gagner cette rencontre mais ça n’a pas tourné en notre faveur. Au final, on est déçu car on avait à cœur de prendre les trois points et d’enchaîner après notre succès contre Saint-Etienne. Ce sont les aléas d’une saison. »