Rudi Garcia (entraîneur du LOSC) : 

« Oui, ça commence à sentir bon mais on n’y est pas mathématiquement. Par contre, on a six points d’avance sur Marseille et un goal-average favorable. On va désormais bien récupérer pour le match au Parc des Princes qui arrive très vite, dès samedi, le cinquième en l’espace de quinze jours. On va tout faire pour aller cherche le titre à Paris. Ce soir, cela a été éprouvant car on aurait dû ouvrir le score beaucoup plus tôt. On a manqué un peu de réussite. On a touché plusieurs fois les montants. Certains faits de jeu ne nous ont pas été favorables en première période. Mais bon, pour sortir un match comme celui là, quatre jours après la finale de la coupe de France, je tire un grand coup de chapeau à mes joueurs. Car on a dominé, maitrisé les débats et gagné logiquement Ce soir, on a la satisfaction du devoir bien fait car on n’a rien concédé, même sur la fin. Notre public a été grand, c’est très important. Nos supporters nous ont poussés et ils ont joué le rôle de douzième homme. Cela nous a aidés à aller puiser dans nos ressources. »

 

Francis Gillot (entraîneur de Sochaux) : 

« Nous n’avons pas réalisé le match que j’attendais et en plus, nous sommes tombés sur une équipe supérieure à nous. Félicitations aux Lillois ! Si on n’est pas à 100% contre une formation comme le LOSC, on n’existe pas. Je pense même que l’on s’en tire bien au niveau du score car 1-0, ce n’est pas cher payé au regard de la physionomie de la partie. Sans Teddy Richert, on peut prendre beaucoup plus de buts. C’est décevant car on avait tout pour faire un bon match, sans pression du résultat. On manque encore de maturité, c’est ce qui marque la différence entre les deux équipes. Dans l’approche de l’évènement, il y a davantage d’expérience dans le camp lillois. On a souffert au niveau physique, dans les duels alors que je pensais que ce serait le contraire après leur débauche d’énergie durant la finale de la coupe de France. On s’est mis à l’envers d’entrée et on n’a pas su ensuite retrouver le fil du match. »

 

Michel Seydoux (PDG du LOSC) : 

« On avance mais il reste encore du travail pour arriver au bout et je voudrais que l’on termine avec beaucoup de panache. Ce soir, c’était un match très important mais il y a désormais deux magnifiques équipes à rencontrer. Continuons à performer et offrons du plaisir aux gens qui aiment le football. Je suis arrivé de Cannes pour le match car hier, je présentais un film en compétition au Festival. Il a été très apprécié et j’ai été heureux d’avoir cette émotion là. Mais ce soir, cela a été également une très belle émotion. C’est impressionnant de voir le peuple rouge en liesse. Nous vivons une belle semaine, un beau mois de mai, à condition que le clap de fin soit aussi heureux. Car la coupe de France, notre premier trophée, m’a procuré une émotion très forte devant les 80 000 personnes du Stade de France. Je n’aime pas que les gens quitte une salle de spectacle avant la fin, on va donc continuer à vivre pleinement nos deux derniers rendez-vous de la saison. »

 

« Pour sortir un match comme celui là, quatre jours après la finale de la coupe de France, je tire un grand coup de chapeau à mes joueurs. »

Rudi Garcia

 

 

Mickaël Landreau (gardien de but du LOSC) : 

« C’est une victoire de plus et ces trois points sont très importants. Faire cette prestation là, juste après notre finale, c’est vraiment quelque chose de fort. Il y a encore eu une grosse débauche d’énergie et prendre les trois points de cette façon, c’est positif. Oui, on a fait un grand pas vers le titre, on se rapproche mais on n’y est pas encore d’un point de vue comptable. Il reste encore un point à prendre pour pouvoir être sacré. Nous avons réalisé une très bonne prestation pour venir à bout de Sochaux qui a beaucoup de qualités. Rien n’est fait, imaginez que Marseille gagne 3-0 contre Valenciennes et que l’on perde à Paris. L écart serait alors réduit mais je préfère bien évidemment être dans notre situation que dans celle de l’OM. »

 

Aurélien Chedjou (défenseur central du LOSC) :

« Nous sommes tombés sur une grosse équipe sochalienne et on a gagné que 1-0 car notre adversaire a été performant. Ce soir, ça fait plaisir d’avoir trois points de plus. On se dit qu’on a fait le plus difficile en s’imposant mais il faut encore prendre un point pour être certain de franchir la ligne d’arrivée en tête. Dans le vestiaire, il y avait de la joie et on était soulagé. On est proche du titre mais il ne faut pas se prendre pour d’autres et continuer à faire les efforts tous ensemble sur les deux derniers matchs qui arrivent pour aller chercher ce sacre. Dans le foot, on sait que tout va très vite et il serait trop bête d’échouer si près du but. Mais j’ai confiance en mes partenaires et notre staff qui est là pour nous rappeler que tout passe par le travail. Je pense que nous avons gagné en maturité cette saison, à nous de le démontrer sur ces ultimes rendez-vous. »