Rudi Garcia (entraîneur du LOSC) :

« Nous avions l’ambition de gagner ce soir, j’ai trouvé que nous avons réalisé un match intéressant au niveau de la maitrise collective. On avait décidé d’avoir le ballon et d’essayer de leur poser des problèmes. On savait aussi que cette équipe lyonnaise était redoutable en contre. Elle a également mis beaucoup d’impact athlétique dans cette partie. On a eu un peu plus de répondant dans ce domaine en deuxième période. Ensuite, quand on ouvre le score, il est toujours regrettable de se voir rejoindre à la marque. Maintenant, nous n’oublions pas non plus les dernières minutes où Micka a été décisif. Par rapport à notre déplacement à Montpellier, on a retrouvé une équipe lilloise qui est capable de produire du jeu, avec des stats davantage en conformité avec nos performances habituelles. Il y a des points positifs à retenir, on marque sur un coup de pied arrêté, l’équipe était vraiment bien en place et j’ai observé aussi une certaine sérénité de le part du groupe. Notre objectif minima était de laisser Lyon à quatre points et de reprendre notre première place au classement, même si les écarts se sont réduits. Depuis de nombreuses semaines, on répète que la route est encore très longue et pour ne parler que du championnat, un autre gros match nous attend à Marseille dimanche prochain. »

Claude Puel (entraîneur de l’OL) : 

«Je pense que prendre un point ici constitue un bon résultat, sur un terrain très difficile pour les deux équipes. Il a fallu s’adapter aux conditions de jeu. Il est dommage de concéder un but aussi rapidement dans la partie, ce qui a mis cette équipe de Lille dans une bonne configuration pour placer des contres. On a pourtant su bien réagir à cette ouverture du score, en remontant à bon escient le ballon et en mettant la pression sur le bloc adverse . Je trouve que notre égalisation est légitime et juste par rapport à notre production durant cette première mi-temps. Par la suite, il est vrai que nous avons accusé le coup et plongé physiquement. Nous sommes malgré tout restés très structurés. Cela nous a permis de demeurer dans le match, de ne pas concéder finalement trop d’occasions. La fin a été un peu à notre avantage avec des situations que nous aurions pu concrétiser. On a plusieurs balles de match, ce qui me procure un petit sentiment de frustration. Mais cela est très encourageant pour la suite car nous sommes dans la lignée de nos précédentes sorties. Et il le fallait car cette équipe lilloise est talentueuse. »
 

« Par rapport à notre déplacement à Montpellier, on a retrouvé une équipe lilloise qui est capable de produire du jeu, avec des stats davantage en conformité avec nos performances habituelles. »
Rudi Garcia


Adil Rami (défenseur du LOSC) :

« Les deux équipes ont eu des occasions au cours de ce match, on aurait pu l’emporter eux aussi. Au final, le résultat nul peut donc apparaître comme logique. En tout cas, nous avons affronté une belle équipe lyonnaise. De notre côté, nous n’avons pas de doute ni de pression par rapport au classement. Nous sommes toujours dans une bonne dynamique et c’est ça le plus important. On sait que des équipes comme Marseille ou Lyon ont des budgets plus conséquents et jouent le titre. Nous, on continue à avancer et on est toujours en phase avec nos objectifs initiaux. Ce soir, on a manqué peut-être d’un peu de réussite, de folie dans notre jeu, même si ce n’était pas simple face à un bloc adverse solide. On piétine un peu en ce moment et il nous reste le déplacement à Marseille pour terminer ce passage difficile dans cette période de matchs tous les trois jours entre février et début mars. »

Mickaël Landreau (gardien de but du LOSC) :

« Ce soir, on prend un point et je pense que c’est un bon résultat pour nous, même si on espérait l’emporter et mettre Lyon à sept points. Je pense que c’était un match intéressant de notre part, avec pas mal d’occasion en notre faveur, notamment en première période. On a mis la pression sur cette formation lyonnaise durant le second acte, on a pris le pas et on a eu le monopole sur les débats, sans toutefois parvenir à se créer de grosses occasions. Les Lyonnais excellent sur les contres et à l’arrivée, ce sont eux qui ont eu les plus belles opportunités. La frappe de Kallstrom ? On sait que c’est l’une des meilleures du championnat. Je regrette simplement que mon pied d’appui se dérobe sur le coup car je pensais vraiment pouvoir la sortir. Au niveau comptable, ça se resserre en tête puisque nous sommes cinq équipes à se tenir en quatre points. Comme on l’avait dit, on fera un point à la prochaine trêve internationale. Ce qui était important à mes yeux, c’est de rester dans la course au soir du match à Marseille et au-delà du résultat, ce sera le cas. »