Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

« Le constat est simple, notre première période a été indigente. C’est même un miracle que nous n’ayons été menés que d’un but à la pause. Nous avons perdu le premier acte en étant battus dans les duels ainsi que dans les enchaînements techniques. Heureusement qu’il y a eu cet éclair nous permettant de réduire le score et d’espérer. »

« Nous pouvons aussi affirmer que deux penaltys en notre faveur ont été oubliés. Je pense à ce coup de coude sur Dimitri Payet ou à cette faute sur Gianni Bruno. Si nous nous étions montrés efficaces et en réussite en deuxième mi-temps, nous aurions pu ramener un point. C’aurait été mérité. Quoi qu’il en soit, on doit être bien meilleur dans nos entames de matchs. On va vite revoir les images de cette rencontre pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné.»

« J’attendais beaucoup plus d’ambition de la part de mon équipe avant la pause. Quand vous commencez un match à la mi-temps, c’est forcément plus compliqué de l’emporter. Nous allons maintenant nous concentrer sur la réception de Valenciennes, dimanche prochain. Il est très important de réenclencher la marche avant et de replonger dans une dynamique positive. Tout autre résultat qu’une victoire dans le derby serait dommageable pour nous. »

Rémi Garde (Entraîneur de l’Olympique Lyonnais)

« Il y a évidemment eu des consignes particulières ce soir par rapport à l’adversaire et à la manière dont on l’avait contrarié en Coupe de la Ligue. Sur la première mi-temps, ce qui avait été travaillé cette semaine à l’entraînement a bien été exécuté. Mais quand les jambes ont été plus lourdes en fin de partie, qui plus est à dix contre onze, ce fut plus difficile. »

« Ce que mes joueurs ont réalisé ce soir est très beau au niveau du jeu, mais aussi dans l’état d’esprit. C’est encourageant pour la suite, d’autant que nous avions besoin de cette victoire après nos dernières sorties. J’espère que sur ces onze derniers matchs l’irrégularité va nous fuir et que nous trouverons plus de certitudes dans nos prestations. »

Franck Béria (Défenseur du LOSC)

« Il est clair qu’on ne s’est pas rendu les choses faciles en encaissant deux buts en première période. Nous étions trop timorés dans le jeu et avons passé notre temps à courir après le score. Même à dix contre onze, l’OL est une équipe de caractère qui possède de l’expérience. Ce soir, je pense que le match s’est joué dans les têtes. Nous n’avons pas été assez tranchants dans l’impact physique. Quand on concède deux buts à l’extérieur, ça devient plus compliqué d’espérer quelque chose. »

« Paradoxalement, nous avons su nous libérer à partir du moment où nous étions menés 2-0. C’est regrettable puisqu’on était trop dans la réaction. Il va vite falloir tirer profit de ce qui s’est passé ce soir. On avait l’occasion de creuser l’écart avec Lyon. Cette victoire leur redonne espoir, mais je ne change pas mon discours. Il peut encore se passer beaucoup de choses d’ici la fin de la saison. »

Benoît Pedretti (Milieu de terrain du LOSC)

« Nous étions en mesure de conforter notre troisième place. Nous n’avons pas su le faire, c’est donc une réelle déception. On a réalisé une première période trop moyenne. Après la pause, on n’a pas su marquer malgré plusieurs occasions de revenir. Quand on perd contre un concurrent direct, c’est forcément une mauvaise opération, d’autant que la plupart des autres équipes ont engrangé des points. »

« Ça se ressert au classement. La fin de saison sera passionnante, malheureusement pour nous qui aurions aimé tuer le suspense. Remettons-nous au travail. Le derby de dimanche contre Valenciennes sera important pour repartir de l'avant et conserver notre troisième place. »

Lucas Digne (Défenseur du LOSC)

« Nous sommes vraiment déçus et frustrés du résultat. En première période, on a commis deux erreurs qui nous ont coûté deux buts. Après, nous avons eu la force de réduire le score avant la pause, mais je pense que notre réponse est intervenue trop tard. Après la mi-temps, nous n’avons fait que réagir, c’est dommage, même si la deuxième période est globalement bonne. En ce qui me concerne, je me sens de mieux en mieux. »