Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

« Je ne suis pas spécialement soulagé du résultat. La victoire ne pouvait que venir en jouant de la sorte. En comptant le Trophée des Champions, c’est la quatrième prestation où nous sommes plutôt bien dans le jeu et où on mérite de l’emporter. Ce soir, la différence c’est que nous avons forcé cette réussite qui nous fuyait jusqu’ici. Je pense qu’à la mi-temps, nous pouvions au moins mener par deux buts d’écart. Le point positif, c’est qu’à 0-0 à la pause, on a réussi à ne pas se départir de notre jeu au retour des vestiaires. Et même si la deuxième période fut peut-être moins aboutie que la première, nous avons su nous montrer efficaces, avec des joueurs qui ont toujours été conscients qu’en continuant de jouer, ils pouvaient l’emporter. Le score aurait pu être un peu plus lourd à la fin du match, mais le foot est tel que Caen pouvait même égaliser sur la dernière occasion. En termes de points, c’est mieux en tout cas. »

Franck Dumas (Entraîneur du SM Caen)

« Le point positif de la soirée est que nous n’ayons pas pris une volée. On a fait mieux par rapport à l’année dernière (2-5) de ce point de vue… Vivement l’année prochaine ! (il sourit) Plus sérieusement, non seulement les Lillois ont mérité leur victoire, mais en plus ils ont largement démontré qu’ils étaient était plus forts que nous. C’est une équipe plaisante à voir jouer car il y a du mouvement, de la disponibilité et beaucoup de talent individuel. Je pense que pour tout le monde, c’est agréable de la voir évoluer. On a manqué de caractère, j’avais insisté sur le fait de justement ne pas respecter cette équipe outre-mesure. Il est possible que ça n’ait pas été le cas. Si le match était à refaire, je le referais différemment. On a perdu trop de duels, en manquant d’agressivité ou en se trouvant trop loin du porteur. Dès la récupération du ballon, on était poussif. Concernant le penalty qu’on obtient à la dernière minute, je trouve un peu sévère de l’accorder là-dessus (la main d’Obraniak). Ça vient d’un centre sur le côté, le joueur se retourne… il faudrait peut-être arrêter de siffler ce genre de faute. »

Florent Balmont (Milieu de terrain du LOSC)

« Il y aurait pu y avoir un score bien plus large en notre faveur. On mérite largement cette victoire. Si on l’avait emportait 3 ou 4-0, ça n’aurait pas été volé. Bien sûr, c’est dommage d’encaisser ce penalty à la fin, mais une nouvelle fois, on a montré un beau visage. On commençait à nous titiller sur le fait que le LOSC n’avait pas encore gagné. Pour autant, on savait qu’on était dans le vrai par rapport à ce qu’on produisait depuis le début. On a confirmé ce soir qu’avec le jeu, en poussant, en se procurant autant d’occasions, ça finit par payer. Un succès de la sorte libère forcément. Concéder le nul nous aurait fortement déçus. On est content et on va désormais pouvoir bien préparer la réception de Marseille. »

Mickaël Landreau (Gardien du LOSC)

« Compte tenu de la prestation de l’équipe, ç’aurait vraiment été incroyable de lâcher des points ici. C’est bien que nous soyons récompensés car ne compter qu’une seule unité au classement par rapport aux matchs fournis lors des deux premières journées, c’était trop peu. Mais les faits sont là, nous déployons du jeu. Il est toujours plus rassurant de pouvoir s’appuyer sur de telles bases. On sait qu’il ne faut pas traîner non plus, c’est pour ça qu’empocher trois points nous fait le plus grand bien. »