Une blessure qui se résorbe

« Je ne suis pas encore à 100%, mais tout va nettement mieux par rapport à ces dernières semaines. Après notre victoire à Saint-Etienne (1-3), je ne m’attendais pas à être écarté des terrains aussi longtemps. Sur le coup, je pensais vraiment m’être blessé tout seul, mais les images ont montré qu’il s’agissait en fait d’un coup reçu par un adversaire. J’avoue que ça a été dur de louper autant de matchs, notamment en Champions League. J’ai hâte d’y goûter. »

Faire mon retour

« J’espère revenir à la compétition contre Auxerre, samedi. Après avoir effectué un travail d’appuis, j’ai repris la course et retouché le ballon. Je poursuis ainsi le processus, en me remettant à niveau physiquement. J’y vais crescendo. J’effectue deux séances par jour avec à chaque fois, des tests au contact du staff médical pour observer comment cela évolue. »

Un bilan globalement positif

« Notre bilan n’est pas mauvais, il est même incontestable que nous sommes mieux que la saison dernière à pareille époque, rien que d’un point de vue comptable. Continuons dans cet état d’esprit, sans baisser les bras lorsque la réussite ne vient pas. On sait tous que les cycles positifs n’interviennent qu’à travers une certaine persévérance. »

Une nouvelle aventure

« En Champions League, nous avons perdu quelques points en route. Beaucoup d’entre nous découvrent cette épreuve. Ce constat s’explique donc peut être par une trop grande envie de bien faire. Une chose est sûre, notre groupe reste uni autour d’un objectif commun, celui d’obtenir la qualification. »

Changement d’univers

« Je trouve que nous montrons de belles choses dans le jeu mais que nous manquons parfois de chance. Dans une saison, chaque équipe traverse des périodes durant lesquelles la réussite n’est pas au rendez-vous. Une autre donnée importante est aussi à prendre en compte: notre statut a changé. Quand le LOSC se déplace, ce n’est plus celui de la saison dernière que nos adversaires attendent, mais le champion en titre. Sur le terrain, ils ne l’abordent pas comme un match traditionnel. »

Une soif de vaincre intacte

« Quand vous gagnez des titres, lorsque vous avez connu ce genre de joie, vous n’avez qu’une seule envie, c’est de revivre ces émotions chaque saison. Je ne connais pas un joueur dans le vestiaire qui ne veut pas se battre pour connaître la même fin de championnat que la saison dernière. Nous jouons tous au football pour cela. Et je peux l’affirmer : notre groupe a très faim. »

Merci Aurélien Chedjou. AJ Auxerre-LOSC, c’est ce samedi 15 octobre (coup d’envoi à 19 heures) au stade de l’Abbé Deschamps, dans le cadre de la 10è journée de Ligue 1.