Comme un air de déjà vu

Native de Nogent-sur-Marne, Aurore a répété ses gammes avec les U19 de Compiègne (2010-2012) et du PSG en 2012-2013 (14 matchs, 3 buts). C’est ensuite à la VGA Saint-Maur qu’elle se révèle en D2 entre 2013 et 2015 (35 matchs, 2 buts). Deux saisons qui débouchent sur une accession parmi l’élite (en compagnie de sa nouvelle coéquipière au LOSC, Marlyse Ngo Ndoumbouk). Une élite qu’elle découvre lors de l’exercice 2015-2016 avec 20 rencontres disputées en championnat et un baptême du feu en D1 lors de la première journée contre l’Olympique Lyonnais (le 30/08/15).

Pour écrire la suite de l’histoire…

Après une ultime saison avec la VGA Saint-Maur (19 matchs, 3 buts), elle rejoint le LOSC à l’été 2017 et prend part à la première année du club losciste en D1, un exercice ponctué par un maintien lors de la dernière journée de championnat à Bordeaux (victoire 1-2). Cette milieu de terrain "box to box" dispute 9 rencontres (dont 6 comme titulaire) sous la tunique losciste. En 2018, Aurore s’engage avec le Stade de Reims et participe activement à la montée du club champenois (18 matchs, 2 buts). C’est pourtant avec le LOSC – où elle effectue donc son retour aujourd’hui – que la joueuse de 25 ans (110 matchs D1-D2) a décidé de poursuivre son parcours pour écrire le second chapitre de leur histoire commune.

190625aurore02.jpg
 

Les premiers mots d’Aurore Paprzycki sur son retour au LOSC

 

En terrain connu à Lille

« Revenir au LOSC est une bonne nouvelle pour moi et un retour aux sources. Je suis contente de ce retour, car je me plaisais bien ici et lorsque je suis partie - à contrecœur - l’été dernier, ma première envie était déjà de rester. Ça ne s’est pas fait à l’époque, c’est le cas aujourd’hui. Je suis donc très heureuse de ce retour. Maintenant, je vais bosser pour avoir un maximum de temps de jeu, prendre du plaisir dans ce groupe et ce club. »
 

Déjà deux montées en D1 à son actif

« Le club est bien structuré et avance dans le bon sens, même si sportivement il y a eu cette descente en D2. J’ai été séduite par le projet qui m’a été présenté par la coach. Essayer de remonter en D1 rapidement est un excellent challenge à relever pour moi. J’ai déjà connu deux montées parmi l’élite, avec la VGA Saint-Maur puis avec le Stade de Reims cette saison, pourquoi ne pas le refaire avec le LOSC ? Comme on dit, jamais deux sans trois, alors on verra (elle sourit)… J’espère en tout cas pouvoir apporter mon expérience dans ce domaine. »

190625aurore03.jpg


Un nouveau chapitre avec le LOSC

« Le LOSC a vécu une seconde saison en D1 compliquée, avec plein de facteurs défavorables qu’il faut bien évidemment prendre en compte. Chaque expérience bonne ou mauvaise apporte quelque chose, le chapitre doit être refermé, on va désormais repartir de l’avant et tout faire pour aider le club à remonter en D1 le plus rapidement possible. »
 

Rachel Saidi, de joueuse à coach

« Un nouveau cycle va s’ouvrir… J’ai connu Rachel en tant que joueuse, je vais la découvrir en tant que coach. Cela a dû faire bizarre aux joueuses de la voir passer coach en cours de saison, j’en ai discuté avec certaines. Maintenant, c’est elle la patronne, entre guillemets (elle sourit). Elle a su faire la part des choses et je n’ai aucune inquiétude sur ce sujet, je n’ai eu que des bons retours de ses débuts comme entraîneure. Rachel a beaucoup d’expérience, elle a connu le haut niveau et c’est bien qu’une joueuse passe de l’autre côté de la barrière, car elle sait parfaitement comment fonctionne un vestiaire féminin… »

190625aurore04.jpg


Une belle parenthèse du côté de Reims

« J’ai vécu une bonne aventure avec cette montée à Reims. Mes débuts ont été un peu compliqués, je n’avais pas beaucoup de temps de jeu. Ça s’est mieux passé pour moi durant la deuxième moitié de la saison, j’ai pu participer à cette accession à l’élite en étant sur le terrain avec mes partenaires. Ce sont des moments qu’on n’oublie pas et j’ai fait de belles rencontres. Je fais du foot avant tout pour me faire plaisir et je suis persuadé que je vais en prendre au LOSC, comme lors de mon premier passage, même si mon temps de jeu était faible. »

Merci Aurore et bienvenue à la maison, ici au LOSC.