Jérémie, bonjour. Comment imagines-tu ce money time ?
Ça va être très compliqué, car nous avons grillé un joker à Rodez (défaite 2-1). Un résultat positif en Aveyron nous aurait permis de souffler, même si le maintien n’aurait pas été acquis mathématiquement. Là, il va falloir batailler jusqu’au bout pour rester du bon côté au classement, comme c’est le cas actuellement.
 
Votre calendrier n’est pas des plus faciles…
Oui, il me parait difficile, à commencer par la réception de Guingamp, une formation en forme qui reste sur une victoire contre Soyaux (1-0). Et derrière, il faudra se mesurer au Paris FC (4e), Montpellier (2e) et Bordeaux (5e). Le match de Guingamp sera donc important, évidemment. Mais j’ai confiance en mon groupe, on a démontré qu’on avait le niveau D1 et qu’on était capables de bousculer pas mal d’équipes de ce championnat.

180417DESCAMPS01.jpg

Quels sont les enseignements à tirer de ce revers à Rodez (2-1) ?
Même si notre prestation d’ensemble n’était pas celle espérée, nous ne sommes malgré tout pas passés loin de ramener quelque chose de ce déplacement. Si la frappe d’Ouleye Sarr ne tape pas la barre et termine au fond, le scénario de la rencontre peut être différent… Car à ce moment-là, on a la maîtrise du jeu. Mais on n’avait pas le mental nécessaire pour la bagarre du maintien. Rodez l’avait, car les joueuses savaient qu’elles ne pouvaient pas se permettre de perdre pour espérer rester dans l’élite. En ayant un peu de marge au classement, on n’a pas appréhendé le match de la même manière. J’espère maintenant que les filles aborderont les prochains avec le même état d’esprit que cette formation de Rodez.
 
C’est un des ingrédients qu’il faudra mettre contre Guingamp, tu confirmes ?
Absolument. Il faudra avoir cette force mentale avec nous. Nous avons besoin d’avoir ce petit plus qui permet de faire des différences, de faire le mètre supplémentaire pour mettre la tête ou la pointe du pied pour expédier le ballon dans la cible. Je pense qu’il faut prendre exemple sur Rodez dans ce domaine, tout simplement, avant de penser au beau jeu. On se doit d’être efficace et d’avoir cette volonté de faire mal à l’adversaire dans les zones de vérité.

180417DESCAMPS02.jpg

Dans quel état d’esprit es-tu avant ces quatre derniers matchs ?
Il n’y a ni crainte ni excitation, simplement de la motivation et de la concentration. Il reste encore quatre matchs qui sont abordables à partir du moment où on est dans l’état d’esprit qui va avec. On a évacué la déception de Rodez et j’ai la chance d’avoir un groupe qui est capable de vite se reconcentrer sur l’étape d’après. On va donc remettre le bleu de chauffe pour se préparer au mieux pour ce rendez-vous important contre Guingamp. La force de cette équipe bretonne ? L’efficacité et l’expérience. Elle sait quels ingrédients mettre pour se maintenir en D1, car comme Rodez, ce club a déjà bataillé par la passé pour son maintien.

"Il va falloir batailler jusqu’au bout pour rester du bon côté au classement, comme c’est le cas actuellement"

 
Comment as-tu géré cette période de trois semaines sans jouer ?
Ce n’est pas simple d’attendre pour pouvoir rebondir après un coup d’arrêt. Si on avait gagné à Rodez, les trois semaines seraient passées beaucoup plus facilement. Car après une défaite, on a vite envie de se relancer. C’est un peu long… mais nous avons déjà vécu ça. À nous de bien rester concentré… On a aussi dû faire sans nos internationales (Sarr, Launay, Mansuy, Coutereels, Coryn), on travaille donc différemment dans ce genre de période.

180417DESCAMPS03.jpg

Comment abordes-tu ce match face à Guingamp ?
On voudra se montrer à la hauteur à domicile, devant notre public que j’espère nombreux pour nous soutenir. On sait aussi que Guingamp est une très bonne équipe, je m’en méfie énormément. On va vouloir prouver à nouveau des choses et faire ce qu’il faut à travers ce petit plus pour passer ce cap important. J’en suis convaincu. Pour passer du bon au très bon match.
 
Merci Jérémie Descamps. Rendez-vous ce dimanche au Domaine de Luchin (14h) pour ce #LOSCEAG. Les infos billetterie > https://bit.ly/2qOwbpp


180417DESCAMPS04.jpg