La qualif’ à Nantes (0-3) en Coupe de France

« Il était important pour nous de passer ce tour. On savait que cette équipe de Nantes allait nous mettre en difficulté. Nous n’étions pas trop en jambes et on s’est mise dans un faux rythme de par leur jeu. Au final, le coach nous a parlé à la pause et nous sommes mieux revenues en seconde mi-temps. On marque trois buts, on se qualifie, c’est l’essentiel. Nantes n’est pas venu nous chercher et est resté regroupé derrière. Nous sommes restées soudées jusqu’au bout et je suis contente de cette victoire. »

190112NICOLI02.jpg 

Rebondir après le revers contre Fleury (4-1)

« Ce match contre Fleury m’a fait personnellement très mal, on a concédé une grosse défaite dans des conditions compliquées. On a eu deux semaines pour bien récupérer et on est repartie dans le bon sens de la marche, c’est le plus important. Maintenant, même si on a bien démarré l’année 2019, la réception du Paris Saint-Germain ne sera pas simple, face à un adversaire d’un tout autre calibre. »
 

Appliquer la même recette qu’à l’aller ?

« Nous avons embêté cette formation du PSG chez elle à l’aller (1-1). On est la seule équipe avec Lyon à les avoir mis en difficulté. Pourquoi ne pas réitérer ce genre de performance une seconde fois ? On aime jouer ce genre de rencontre, cette fois-ci, ce sera au Stadium, devant davantage de public pour nous soutenir. Tant mieux si les supporters nous poussent, j’aime ce genre de pression. Inspirons nous de notre première confrontation qui démontre que tout est possible. »

190112NICOLI03.jpg 

Le maintien comme unique objectif

« Pour aller chercher un résultat positif, il faudra rester solidaire, soudé et essayer d’aller les embêter encore plus. On ne devra pas que défendre mais les titiller dans le domaine offensif. Si on veut prendre des points face à ce type d’équipe, ça passera par là. On se bat pour le maintien et chaque point va compter. On sait que ça va être compliqué, mais on a un groupe qui va s’entraider pour se tirer vers le haut. Personnellement, j’y crois fermement. »
 

Bien dans ses baskets dans le Nord

« Franchement, j’avais quelques à priori, même si on m’avait dit quand dans le Nord, je serais bien accueillie. Mais tout s’est bien passé, les filles ont été extras avec moi et il y a une très bonne ambiance dans le groupe. Je connaissais quelques joueuses comme Héloïse Mansuy ou Elisa Launay qui étaient à Clairefontaine avec moi, mais également Lina Boussaha. Mon choix de rejoindre le LOSC était le bon, je remercie encore les dirigeants du LOSC et mon agent, tout comme Montpellier qui m’a orienté vers ce club. »

190112NICOLI04.jpg
 

Penser avant tout au collectif

« Une joueuse importante de l’équipe ? C’est un grand mot (elle éclate de rire). J’ai du temps de jeu et la chance que le coach me fasse confiance à un poste compliquée quand on est jeune. J’ai même été capitaine une fois contre le Paris FC et cela a beaucoup compté pour moi. Cette première partie de saison a été personnellement plus que satisfaisante. Maintenant, la seconde moitié du championnat ne sera réussie que s’il y a le maintien au bout. Même si je réalise de belles performances, la satisfaction sera là que si on se maintient. »

190112NICOLI05.jpg 

Une belle aventure en Coupe de France ?

« C’est une compétition différente où tout peut arriver, il y a toujours du suspense. On sait que les petites équipes peuvent aller titiller les gros clubs. On verra… ça nous permet d’avoir du temps de jeu, de par le fait que les matchs de D1 vont être plus espacés. Il reste huit journées et il va bien falloir les gérer pour garder le rythme. Et on va essayer d’aller le plus loin possible dans cette Coupe de France. »
 
Merci Morgane Nicoli et rendez-vous demain pour ce #LOSCPSG au Stadium (coup d’envoi à 14h45). Toutes les infos pour venir assister à la rencontre >> https://bit.ly/2BwbuUD

190112NICOLI06.jpg