Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

La victoire en ligne de mire. « Demain, notre ambition sera de gagner à Paris. L’objectif, lui, est d’être champion. Il existe une nuance entre les deux car un point nous suffirait. Mais nous nous rendons au Parc pour gagner. C’est le meilleur moyen d’obtenir un résultat positif. » 

Une récompense. « Etre sacré champion serait historique mais pour cela, nous ne devons compter que sur nous même et ne dépendre de personne. Nous n’allons donc pas varier notre approche des matchs. On sait ce qu’on à a faire et ce qu’on doit réaliser pour être récompensé du travail de toute une saison. »

Pas de nostalgie. « Je ne suis pas quelqu’un qui se retourne sur le passé, mais je m’appuie dessus car il permet d’accumuler de l’expérience. Je suis davantage dans l’action. Après, il est vrai que si je me replonge dans ma période de joueur au LOSC, il était impossible de savoir que quelques décennies plus tard, je pourrai être champion à la tête de ce club. »

Savourer ces instants. « La qualification pour la Champions League, la Coupe de France et, on l’espère, le titre samedi : on prend plaisir à vivre ces moments de bonheur qui sont tellement rares dans le football. Je suis satisfait de ne jamais avoir varié mon discours vis-à-vis des joueurs et de voir qu’ils prennent du plaisir à évoluer dans cette équipe. » 

Dans les têtes. « En Ligue 1, cela fait quatre matchs consécutifs que nous l’emportons. Pour moi, il s’agit d’un point positif avant d’aborder ce rendez-vous au Parc. Nous souhaitons continuer sur notre dynamique. Même si nous ne sommes pas au top physiquement, on sait que Paris ne le sera pas non plus. Tout se jouera au mental. Et sur ce plan-là, nous sommes bien en ce moment. »

Rio Mavuba (Capitaine du LOSC)

Motivés d’un côté comme de l’autre. « On sait ce que l’on doit réaliser pour aller chercher ce titre. En battant Sochaux (1-0), nous nous sommes facilités la tâche. Il reste maintenant à conclure demain au Parc. Il est toujours agréable de se rendre dans ce stade, l’une des plus belles enceintes de France. L’emporter là-bas sera compliqué. Le PSG a besoin d’une victoire pour se qualifier pour la prochaine Champions League. »

Impatient ! « Nos victoires à Nancy (0-1) et Saint-Etienne (1-2) constituent sans doute un virage important cette saison. En prenant six points sur ces deux déplacements consécutifs, nous avons basculé du bon côté. Puis est venue la finale de Coupe de France. Là encore, nous pouvions tout perdre, mais nous l’avons emporté. Ce fut un soulagement. Aujourd’hui, nous avons l’occasion d’accomplir quelque chose d’énorme. Nous ne réalisons pas vraiment. J’ai hâte d’être demain soir. »

Un moment unique. « J’espère que je suis en train de vivre le plus beau mois de mai de ma carrière ! Déjà la semaine dernière a été exceptionnelle pour moi, entre mon but à Saint-Etienne et le fait de soulever cette Coupe de France. Demain, nous avons l’opportunité de valider notre travail. Tâchons de la saisir. Ce serait un énorme plaisir pour tout le club et la région. » 

Paris Saint-Germain-LOSC, c’est ce samedi (coup d’envoi à 21 heures) au Parc des Princes.