Benjamin André, enfant de la Méditerranée

Né à Nice, éveillé au football à Saint-Raphaël, puis formé à Ajaccio, Benjamin André se révèle dans le club corse où il franchit toutes les étapes, des U16 à ses débuts chez les pros, un soir d’août 2008 (Sedan-Ajaccio, 1-1). Infatigable, le jeune homme se mue très vite en titulaire dans l’entrejeu du club qui évolue alors en Ligue 2. En 6 saisons, il dispute 206 matchs sous le maillot blanc et rouge à la tête de Maure, participant activement à la montée de l’ACA en Ligue 1 (en 2011). Il s’y impose même comme l’un des patrons du club corse, où il participe à 96 rencontres parmi l’élite entre 2011 et 2014, pendant qu’il honore dans le même temps la tunique tricolore des Espoirs (7 sélections). 

Benjamin-André-LOSC-16-9 (1).jpg
 

Incontournable à Rennes

De telles performances ponctuées par une régularité de métronome (il dispute près de 35 matchs par saison en moyenne) lui ouvrent naturellement de nouvelles perspectives. C’est ainsi qu’il prend la direction de Rennes en 2014 où il s’impose là encore comme un élément moteur de l’équipe bretonne dont il devient même le capitaine. Car Benjamin André peut compter sur une qualité très recherchée : la polyvalence. Formé comme milieu offensif, voire attaquant de soutien, ce joueur complet, aussi bon dans les registres de récupérateur que de relayeur, peut également évoluer latéral droit. Un profil complet et précieux qui lui a permis de disputer 184 matchs sous le maillot rennais. Il s’est d’ailleurs révélé comme un élément central de l’épopée bretonne en Europa League, puis dans la conquête de la Coupe de France, la saison dernière. 
 

Un box to box inépuisable

Mais Benjamin André est surtout un infatigable box to box, combatif, généreux dans l’effort, à la fois précis techniquement et tranchant physiquement, il incarne parfaitement le profil du milieu moderne dont le rôle et le travail s’avèrent essentiels dans l’équilibre d’un collectif. Equipier modèle, joueur intelligent connu pour sa régularité et son volume de jeu, il est réputé pour ne rien lâcher sur le terrain. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il figure chaque saison parmi les joueurs qui remportent le plus de duels en Ligue 1.
 
Avec près de 400 matchs disputés chez les professionnels à seulement 28 ans, Benjamin André représente un renfort de premier choix pour le LOSC, à l’aube d’une saison à résonance européenne, qui s’annonce aussi dense que passionnante. Souhaitons-lui la bienvenue chez les Dogues.

190718Andre1.jpg

190718Andre2.jpg