Une deuxième phase de préparation intense

« La première phase nous a servi à réhabituer l’organisme des joueurs à faire certains efforts. Désormais, nous sommes entrés dans une phase plus classique avec de l’intensité et des matchs amicaux. On va monter rapidement en intensité, mais également dans la mise en place de notre jeu, que ce soit sur nos principes défensifs ou nos animations offensives. Ce n’est que la première semaine, l’effectif n’est pas encore en place. Il faut qu’il arrive le plus rapidement possible pour qu’on puisse travailler. Il y aura des départs qui seront compensés, mais l’intégration des nouveaux joueurs se fait en cette période de préparation ».


« Imprégner les joueurs de la victoire ! »

« Ça va faire quasiment cinq mois que les joueurs n’ont pas joué (le dernier match s'est déroulé le 8 mars dernier au Stade Pierre Mauroy contre l'Olympique Lyonnais, 1-0). Les efforts seront violents pour eux, puisqu’ils n’ont plus l’habitude de les faire. On a travaillé nos principes de jeu pour retrouver nos repères. L’effectif qui sera présent samedi ne ressemblera pas à celui qui va démarrer le début du championnat le 23 août contre le Stade Rennais. Est-ce qu’on vise une victoire face au Royal Excel Mouscron ? Toujours ! Ce n’est pas le plus important, le plus important est le travail individuel et collectif. Mais dans n’importe quel match, il faut imprégner les joueurs de la victoire. Dans les matchs amicaux et dans les entraînements, les joueurs vont devoir se montrer. C’est possible que certains intègrent l’équipe en fonction de leurs performances, mais l’inverse fonctionne aussi. Les joueurs doivent être prêts ».

MM_04174_0.jpg


Des joueurs motivés à l’idée de retrouver les terrains

« Les joueurs sont demandeurs de travail. Ils se sont retrouvés dans une bonne ambiance, ils sont heureux de venir s’entraîner. Au fur et à mesure, on va être beaucoup plus concentrés. Les joueurs ont envie de travailler, ce sont des sportifs de haut-niveau. Il faut les cadrer, mais il faut aussi les laisser s’exprimer, prendre du plaisir avec le ballon ».


Isaac Lihadji « intégré » et « affuté »

« C’est un garçon introverti, mais qui sourit beaucoup. La particularité du LOSC, c’est d’intégrer rapidement nos jeunes joueurs. Ceux qui sont arrivés jeunes connaissent la difficulté d’être déracinés, d'être loin de leur famille. Il n’y a aucun conflit de génération, les jeunes sont intégrés rapidement, à bras ouverts. Isaac est présent, c’est quelqu’un qui est déjà affuté. Je sais que pendant le confinement et en dehors, c’est un joueur qui a beaucoup travaillé. Il est bien, à l’aise dans le travail, concentré. Il est bien accueilli par le groupe. J’ai un regard particulièrement attentif car il est très jeune. Son arrivé ici a fait débat, donc j’ai un oeil attentif sur lui ».

MM_04322_0.jpg


Un point sur Timothy Weah et Yusuf Yazici

« Yusuf intègre de plus en plus les séances avec nous. Il devrait bientôt intégrer la totalité des séances. Timothy progresse, il va commencer à intégrer certaines séances. Je souhaite voir Yusuf disputer certains matchs amicaux. Pour Tim, c’est possible également. Tout évolue positivement ».


Un Domagoj Bradaric « métamorphosé »

« Brada’ arrive avec un bagage plus fort. Il s’est transformé sur un plan de la morphologie. Il est plus adulte, ce n’est plus le gamin talentueux qu’on a vu arriver la saison dernière. Il doit confirmer, et il y a de la concurrence au poste avec Reinildo. Cette concurrence, c’est très bien, surtout quand on voit le nombre de matchs qu’on jouera. Mais pour sa part, Brada’ s’est métamorphosé, et c’est un gain de temps incroyable ».


Les jeunes ? « S’ils sont dans l’effectif, c’est qu’ils ont une carte à jouer »

« Lucas Chevalier a beaucoup évolué. L’année dernière, il s’entraînait souvent avec nous. Désormais, il s’est étoffé. Cheikh Niasse et Iddy Ouattara intègrent régulièrement les séances, à eux de venir gagner du temps de jeu. Il faut considérer chaque joueur comme un concurrent. S’ils sont dans l’effectif, c’est qu’ils ont une carte à jouer. À eux de la saisir ! ».

MM_03928_0.jpg