1 - Parce que... le LOSC peut battre un record

Mathématiquement il manque un point pour être certain de terminer deuxième. Mais avec six points d’avance sur Lyon et une différence de buts favorable (+ 32 contre + 18) à deux journées du terme, nos Dogues devraient retrouver la Champions League la saison prochaine. Prenez vos calculatrices chers supporters, en cas de succès lors des deux derniers matchs, le LOSC compterait 78 points, mieux qu'en 2011. Cette saison 2018-2019 pourrait donc rester sur le plan comptable comme la meilleure de toute l’histoire du LOSC en Ligue 1. Une quête de record qui passe par une victoire samedi au Stade Pierre Mauroy.


 

2 - Parce que... c'est l'occasion de remercier l'équipe

L’hymne de la Champions League dans le Stade Pierre Mauroy, nos couleurs rouge et bleu dans les plus beaux stades d’Europe. Tout ça, c’est grâce à nos joueurs et à tout le travail du staff et de l’encadrement. Alors chers enfants de la déesse, venez savourer et les remercier pour tous ces moments de bonheur passés et futurs. Car oui, le plus beau reste à venir avec le retour de nos Dogues dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Alors oui chers supporters, échauffez-vous bien la voix, parez-vous de rouge et venez fêter avec nous le bonheur d’être Lillois ! 


3 - Parce que... #MerciAnneSo et... merci Diego !

De l'amour, des rires, des larmes, voilà le menu pour la dernière à domicile de la saison. Ce match, c'est aussi le jubilé de notre mythique speakerine Anne-Sophie Roquette qui tire sa révérence après 30 ans de fidélité. Elle sera mise à l’honneur avant le coup d’envoi à la hauteur de sa passion pour son club de toujours. Feu d'artifice, animations, tifos spectaculaires et bien d'autres surprises vous attendent... La fièvre du samedi soir va s'emparer du Stade Pierre Mauroy au son de “Diego”, la chanson porte bonheur des Dogues. Mike Maignan nous a même confié que le groupe La Synesia sera de la partie pour l’occasion… 


 

4 - Parce que... il faut honorer le Dogue de l'année

Il a marqué vingt buts, dont une bagatelle de superbes rushs à se faire lever tout un stade, et réalisé onze passes décisives. Il n’a manqué que 24 minutes dans toute la saison, record pour un joueur de champ. Il est promis à un avenir brillant, à une tripotée de titres. Alors obligeons dès maintenant Nicolas Pépé à s’acheter une belle vitrine à trophée en saluant comme il se doit celui que les supporters ont élu à l’unanimité Dogue de l’année. L’Ivoirien recevra sa statuette au stade face à son ancien club, devant les vivats de la foule… en tout cas c’est ce qu’on attend de vous !